Malawi : le réseau électrique national impacté par la tempête Ana

0
182

Kinshasa, 08 février 2022 (ACP).- La principale centrale électrique du Malawi est à l’arrêt après que le barrage de Chikwawa a été endommagé par les fortes pluies qui ont suivi l’arrivée de la tempête tropicale Ana le 24 janvier, ont rapporté mardi, les médias internationaux.

Selon la compagnie nationale d’électricité Egenco, le pays devrait connaître six mois de coupures de courant. Plus de 90 personnes ont été tuées dans la tempête en Afrique australe.

Les pluies torrentielles de la tempête tropicale Ana se sont calmées vendredi, laissant des dizaines de milliers de personnes dans trois pays d’Afrique australe isolées par les inondations, sans électricité et vivant dans des abris.

Le bilan s’élève à 86 morts à Madagascar, au Mozambique et au Malawi, alors que les équipes de secours se battent pour accéder aux régions où les routes et les ponts ont été emportés. Au Malawi, où 20 personnes ont été tuées, le département de la gestion des catastrophes a déclaré que les routes impraticables avaient obligé les familles à transporter les cadavres à pied pour les enterrer.

Le président Lazarus Chakwera a déclaré l’état d’urgence. La majeure partie du Malawi a été privée d’électricité mardi, et certaines régions étaient encore plongées dans le noir vendredi.

« L’impact que nous avons subi ici à cause du cyclone Ana est que nous avons perdu le barrage ici, parce que le mécanisme de contrôle que nous avions pour amener l’eau à la prise des machines a été détruit. Nous avions la digue de formation et elle a été emportée » a déclaré Willy Liabunya, PDG d’Egenco.

« Pour la structure temporaire que nous voulons mettre en place et rétablir rapidement la production d’électricité, nous envisageons six mois comme le temps dont nous aurons besoin, mais cela doit être vérifié par le consultant lorsqu’il terminera l’analyse experte des travaux » a-t-il ajouté.

La tempête tropicale Ana a provoqué des pluies torrentielles lorsqu’elle a touché terre à Madagascar lundi avant de s’abattre sur le Mozambique et le Malawi. Alors que la couverture téléphonique était lentement rétablie au Malawi, les récits des terreurs vécues au cours de la semaine ont commencé à affluer.

ACP/ZNG/Thd/MNI/KMT