Ituri parmi les douze provinces pilotes de production de permis de conduire à puce

0
354

Bunia, 13 février 2022 (ACP).- Le chef de division provinciale de transports et voies de communication de l’Ituri, Baudouin Anewa Ankwa, s’est félicité de voir la province de l’Ituri être retenue parmi les douze provinces pilotes pour l’installation de centre de production du nouveau permis de conduire national à puce,  lors d’un entretien avec l’ACP dans son bureau de travail.

Il a estimé que la production locale de ce type de permis de conduire permettra aux requérants de s’en procurer dans un délai raisonnable ajoutant que ce document contrairement à l’ancien est hautement sécurisé, ce qui, a-t-il signifié, constitue une garantie pour les conducteurs des engins roulants.

Baudoin Anewa Ankwa a laissé entendre que les permis de conduire en circulation actuellement sont de faux, parce que, a-t-il relevé, le gouvernement de la République ne délivre plus ce document depuis 2017. Il en appelle donc à la vigilance pour tous les assujettis afin d’éviter de se faire piégés par des escrocs.

Dans le but de permettre à son service de monter en puissance dans la mobilisation de recettes au profit du Trésor public en 2022, Baudouin Anewa Ankwa a indiqué qu’en collaboration avec la justice, ses agents seront soumis à une série de formations de renforcement de capacités pour qu’au finish ceux-ci puissent revêtir de la qualité des Officiers de police judiciaire (OPJ) en compétence restreinte dans le secteur de transport et voies de communication.

La ruée de privés vers la réhabilitation des aérodromes

Par ailleurs Baudoin Anewa Ankwa s’est dit heureux de constater une ruée des privés vers les travaux de réhabilitation des aérodromes dans les différents territoires de l’Ituri.

Il a encouragé les initiatives de ces privés qui participent au désenclavement de certaines entités en raison soit de l’état piteux de certains tronçons routiers ou encore de la situation sécuritaire suite à l’activisme de groupes armés.

Il a cité notamment l’aérodrome de PK51 sur la route Isiro en territoire de Mambasa, celui de la commune rurale de Mongbwalu à Djugu, de Bavi situé dans la chefferie de Walendu Bindi territoire d’Irumu.

Anewa Ankwa a déclaré que l’aérodrome de Zalé en territoire de Mahagi est géré par le diocèse catholique, celui du territoire d’Aru par la CECA20, de l’agglomération de Nyakunde à Irumu par la compagnie aérienne privée MAF et l’aérodrome de la cité d’Epulu est sous la gestion de l’équipe de la Réserve de faune à okapis (RFO) située dans le territoire de Mambasa.

Pour le moment, a-t-il poursuivi, seuls deux aérodromes sont opérationnels à savoir ; celui de Mahagi et d’Aru.

Enfin il a précisé que quoique gérés par les privés ces aérodromes sont sous la supervision de son service. ACP/C.L/Awa/LYS