La passerelle de la place Pascal dans la commune de Masina présente des signes de dégradation

0
251

Kinshasa, 16 février 2022 (ACP). – La passerelle de la place Pascal servant d’ouvrage de franchissement aux habitants des communes de Masima et Kimbaseke présente des signes de dégradation nécessitant un entretien, a constaté mardi l’ACP sur place.

Les plaques placées sur le tablier se détachent et d’autres sont emportées par les inciviques malgré la présence des policiers au niveau de chaque passerelle. La dégradation, relève l’enquête minute, est due à la mauvaise utilisation de l’ouvrage par les usagers malintentionnés qui en cherchent pour d’autres usages domestiques.

Cette passerelle a été construite dans l’objectif de faciliter la traversée du boulevard Lumumba par des piétons et permettre les véhicules à bien rouler et d’éviter les embouteillages sur la chaussée. Ces ouvrages qui ont coutaient beaucoup d’argent au trésor public facilitent non seulement le franchissement en hauteur du boulevard Lumumba mais également et permettent l’embellissement de la ville de Kinshasa.

Ils sont prévus sur ce boulevard Lumumba dans les grands carrefours afin de réguler le passage des piétons et permettre aux chauffeurs de rouler avec vitesse. Il s’agit de la 1ère, la 7ème, la 13ème et Place Pascal.

Selon cette enquête minute, il sied de relever que des marchés de fortune sont créés autours des ouvrages dont certains sont installés au-dessus et d’autres en-dessous des passerelles, créant ainsi des dépôts des immondices qui leurs enlèvent toute la beauté.

Ce dernier est l’un de facteurs qui  contribue à la destruction rapide de cette passerelle qui est devenu également un lieu où les enfants de la rue communément appelé « Shegues » font leurs urines.

La population environnante dont celle du quartier Molanda dans la commune Kimbanseke a déploré le fait que cette passerelle qui fait la beauté de contrée soit négligée par les autorités urbaines. ACP/Kayu/KJI/KMT