Ituri : la Task force dément la rumeur de versement de la rançon pour libérer ses membres

0
231

Bunia, 22 février 2022(ACP).- La Task force a démenti, dans communiqué de presse parvenu mardi à l’ACP, l’information propagée sur les réseaux sociaux faisant état d’une rançon qu’aurait demandé la milice CODECO pour libérer ses 8 membres qu’elle détient depuis 16 février courant.

«Pendant que la majorité de l’opinion se préoccupe du sort de ses fils, d’autres se donnent le luxe de distiller des faux messages sur leur  libération allant jusqu’à qualifier de la comédie ce que vivent ces vaillants congolais qui ont tout abandonné de leur vie pour venir servir la cause de la paix en Ituri… Des montants pharaoniques à la limite grotesques, lus sur les réseaux sociaux sont l’œuvre des manipulateurs éhontés dont l’unique visée est de perturber les négociations afin de continuer à plonger notre province dans le désarroi », peut-on lire dans ledit communiquer.

La Task force exprime tout son regret devant ce qu’elle qualifie de « la propagande de mauvais goût », avant d’appeler ses auteurs à s’en repentir car, estime-t-elle, ces derniers mettent en danger par leurs manœuvres et machinations la vie non seulement les 8 membres retenus au fief de CODECO, mais aussi, celle de leurs membres de familles qui vivent un moment de traumatisme aigu suite à cet événement malheureux.

Selon la source, les négociations pour la libération de huit membres de la Task force, parmi lesquels, son coordonnateur Thomas Lubanga, retenus par la milice  CODECO, ont déjà entamé la phase de finalisation.

La Task force est composée essentiellement des anciens seigneurs de guerre de l’Ituri, à qui le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi a confié la mission de sensibiliser les groupes armés à déposer les armes.

Huit de ses membres sont à présent entre les mains de la milice CODECO, rappelle-t-on. ACP/MIRUGI Nestor