Le ministre de la Communication et médias assiste à la messe de suffrage en mémoire de feu l’ambassadeur italien Luca Attanasio

0
285

Kinshasa, 23 février 2022 (ACP).- Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya Katembwe, a représenté, mardi, à la paroisse Sainte Anne dans la commune de Gombe, le gouvernement à la messe de suffrage en mémoire de l’ambassadeur italien en RDC, Luca Attanasio, assassiné le 22 février 2021, lors de l’attaque d’un convoi de l’ONU dans la zone de Kibumba dans le parc national de Virunga, à 25 km de la ville de Goma.

A l’instar des célébrants, la communauté italienne à Kinshasa et les autres participants à ce premier anniversaire, le ministre Muyaya n’a pas caché son ressentiment en ces termes : « C’est un sentiment de peine parce que je connaissais personnellement Luca, sa femme et ses enfants. C’est une grosse perte pour la République Démocratique du Congo, de perdre dans des situations aussi tragiques celui qui avait consacré sa vie pour les autres et particulièrement à des gens qui vivent à des milliers de kilomètres que lui. Il était donc de notre devoir de venir nous souvenir de sa mémoire aux côtés de la communauté italienne et de toute la communauté diplomatique en RDC qui a été éprouvée ». 

Il convient de signaler que le ministre n’avait pas un message particulier du gouvernement congolais, au-delà de la présence, de la compassion et de la solidarité qu’il a réitéré devant le peuple italien et toute la communauté italienne qui a été éprouvée par cet événement. 

Soucieux de voir les personnes ayant commis cet acte inhumain devant la justice congolaise pour répondre de leurs actes, le ministre de la Communication et médias s’est dit satisfait de l’avancée des enquêtes et souhaite qu’elles soient conclues avec succès. 

Luca Attanasio est mort à 43 ans, le 22 février 2021 après avoir été blessé par balles lorsque le convoi du Programme alimentaire mondial (PAM), dans lequel il circulait, avait été pris dans une embuscade au nord de Goma, aux abords du Parc national de Virunga. Il était accompagné sa garde Vittorio et de son chauffeur Milambo. « Paix éternelle à leurs âmes. Justice sera faite », a conclu le ministre Patrick Muyaya. ACP/Kayu/OB/KJI/NKV