L’ONU fera de son mieux pour répondre aux sollicitations des autorités congolaises, selon Jean-Pierre Lacroix

0
299

Kinshasa, 23 février 2022 (ACP).- Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a affirmé que les Nations Unies feront de leur mieux pour répondre aux sollicitations des autorités congolaises dans le cadre des efforts pour le rétablissement de la paix dans la partie orientale du pays.

Il l’a dit au cours d’une séance de travail qu’il a eue mercredi au Palais du peuple, siège du Parlement, avec Christophe Mboso Nkodia Mpwanga et Modeste Bahati Lukwebo, respectivement présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, saluant l’engagement et les efforts du gouvernement de la RDC.

Jean-Pierre Lacroix, qu’accompagnait la cheffe de la MONUSCO en RDC, Bintou Keita, a fait le tour d’horizon de toutes les questions brulantes de l’heure. De la sécurité en passant par les élections, la protection de l’environnement, les ressources naturelles et autre.

Il a également rendu compte de la visite qu’il a effectuée au Nord-Kivu et en Ituri, deux provinces placées sous état de siège pour traquer les groupes armés actifs dans cette partie de la RDC.

« J’ai d’abord redit l’engagement total des Nations Unies pour poursuivre les efforts au bénéfice et en soutien à la population de la République démocratique du Congo. Nous avons évoqué la manière dont nous pourrions poursuivre nos efforts communs pour répondre au défi de la sécurité dans l’Est d’où je reviens, accompagné par le ministre de la défense », a déclaré M. Lacroix devant la presse. Et d’ajouter : « il y a beaucoup d’efforts qui sont en cours, une coopération très étroite et très concrète aussi entre les autorités civiles et militaires. J’ai évoqué le centre de coordination entre les FARDC et la Monusco qui s’est mis en place et que nous avons visité. Nous avons aussi parlé des prochaines échéances électorales »

La dimension régionale de la crise dans l’Est de la RDC a également fait l’objet des échanges entre l’émissaire de l’ONU et les speakers des deux chambres du Parlement.

Ils ont relevé la nécessité de renforcer la coopération entre les pays des Grands lacs afin de communier les efforts pour répondre de manière efficace à cette crise sécuritaire.

« Une mission des Nations Unies est attendue dans les prochains jours en RDC pour étudier les possibilités de répondre aux demandes formulées par les autorités congolaises pour la recherche de la paix dans les provinces touchées par l’insécurité », a annoncé Lacroix.

ACP /Lys