Retour aux sources pour la commission Justice et Paix de la Doyenné St Pierre de Kinshasa

0
154

Kinshasa, 07 Mars 2022(ACP).– Les membres de la Commission Justice et Paix (CJP) du Doyenné Saint- Pierre de la ville de Kinshasa se sont réunis dimanche en la paroisse du Sacré cœur de la Gombe afin de réfléchir sur la mission de cette commission qui semble échapper à bon nombre des personnes.

D’entrée de jeu, le formateur du jour, le coordonnateur diocésain de cette commission, célestin Hohote qui a abordé le thème sur l’« échange succincte sur le rôle et les missions de la CJP », s’est apaisanti sur la mission première de la CJP qui est celui de s’occuper de tous les aspects de la vie de l’homme.

Dont les objectifs lui assignés sont entre autre ceux de conscientiser le peuple de Dieu afin qu’il comprenne le rôle qu’il a à remplir dans le présent monde dans le domaine de la justice et du social en favorisant les plus démunis, celui d’étudier et d’approfondir les divers problèmes ayant trait à la justice et à la paix au sein des communautés  Ecclésiale vivantes de base (CEVB), des paroisses et diocèses dans l’Eglise à travers le monde, de manière particulière à Kinshasa et sensibiliser les populations sur le processus électoral.

Bien que 14 missions lui sont confiées par l’Eglise, la CJP fait mine de parent Pauvre qui compte à peine quelques membres que l’on peut compter du bout des doigts pour une mission si grandiose. Sur ce,  des stratégies ont été évoqué dans le jeu des questions réponses au cours de cette formation pour attirer plus de monde surtout les jeunes.

Selon le coordonateur Diocésain, la CJP a été créé le 16 janvier 1967 par le Pape Paul VI au Vatican et est arrivée en RDC en 1978 pour être opérationnel d’abord à Kinshasa en 1985. Cette commission chapote quatre cellules dont la juridique, l’économique, la socioculturelle et la politique, rappelle-t-on. ACP/Kayu/OB/JFM/SGB/ MMC