Accueil E-mail Téléphone ACP TV

Echanges sur le thème de la Journée internationale du 8 mars 2022

Goma, 13 mars 2022 (ACP).- La Cheffe de Bureau de la MONUSCO/Goma, Laila Bourhil, a échangé récemment avec des journalistes locaux sur le thème : « Egalité des sexes pour un avenir durable », à l’occasion du lancement des activités du mois de la femme, organisé à l’hôtel Linda.

Mme Bourhil qui s’exprimait en marge de cette journée, a plaidé auprès des autorités du pays pour que cette égalité de sexe tant souhaité par tous soit une effectivité, avant les inviter à pencher un œil regardant sur les femmes vivant dans des milieux ruraux, qui sont à la fois vulnérables, victimes des violences et injustices multiformes perpétrées par des hommes, alors qu’elles jouent le rôle moteur dans la consolidation de la paix, la prévention et le règlement pacifique des conflits.

A cet effet, la cheffe de Bureau MONUSCO/Goma, a exhorté les professionnels des médias à bien remplir leur rôle dans la sensibilisation et la promotion de droits des femmes afin qu’elles reprennent du poil de la bête et ce, depuis le début de l’échelle, c’est-à-dire, à partir de la famille nucléaire.

Amadou BÄ, chef du bureau de la communication stratégique et de l’information publique à la MONUSCO/Goma,  a pour sa part, circonscrit le cadre d’échanges, qui selon lui, devrait être perpétuel entre la cheffe de Bureau entouré des chefs des sections substantielles dans le but de débattre des différents thèmes d’actualités.

Cette célébration, a-t-il poursuivi, est une occasion offerte pour réfléchir ensemble sur les défis qui s’imposent à l’amélioration des conditions des femmes en RDC, avant de réaffirmer l’importance de lutter pour les droits des femmes.

« Cette journée est une opportunité idéale de renouveler tous les engagements des Nations-Unies à consentir des efforts afin de promouvoir les droits des femmes.  Nous ne pouvons pas continuer d’exclure la moitié de l’humanité des questions relatives à la paix et à la sécurité » a-t-il renchérit, avant de rappeler que le mois de mars est aussi une occasion de montrer à la face du monde, la volonté des Nations-Unies à promouvoir l’égalité de sexes et d’élargir les compétences et l’action. ACP/C.L./NKV/KAF

Partagez via