Les violences basées sur le genre au centre d’une formation organisée par l’ONG « Reseau2 Congo »

0
136

Kinshasa, 13 mars 2022 (ACP).- Le chargé de communication de l’ONG « Réseau2 Congo genre et développement» Benoît Mudiayi a, procédé vendredi à la clôture d’une formation des agents communautaires axée sur la prise en charge des violences basées sur le genre (VBG) à Kinshasa.

Il a indiqué que cette  formation  de deux jours, a été organisée en collaboration avec le ministère provincial des Affaires sociales, genre, famille et personnes vulnérable et l’appui de l’Agence Japonaise de coopération internationale en RDC (JICA), dans la commune de Gombe, dans le  cadre du projet d’implantation des points de relais de proximité contre les « VBG ». Lequel projet a-t-il ajouté, vise  à outiller les acteurs sociaux sur ce phénomène qui gangrène la société, en vue de l’éradiquer.

Ces agents outillés vont travailler dans les différents points de relais de proximité  qui seront placés pour cette première phase dans quatre communes, à savoir : Kalamu, Kimbanseke, Limete et Mont-Ngafula,  pour une meilleure prise en charge des victimes et pour mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces violences.

 Certaines victimes  secouées par la peur de dénoncer

Cependant, il a souligné que certaines victimes des VBG ont du mal à dénoncer par manque des centres de prise en charge de proximité et méconnaissance de la loi. « Ces points de relais de proximité  contre les VBG faciliteront une meilleure prise en charge et rapide, afin que les victimes soient rétablies dans leurs droits », a-t-il déclaré.

Le chargé de communication de l’ONG « Réseau2 Congo » a, à cet effet, conscientisé les participants sur la portée de cette formation qui, pour lui, contribuera à la promotion des droits humains et va réduire ainsi toutes formes des violences dont sont victimes les congolaises, avant de révéler que sa structure est déterminée plus que jamais à lutter contre ces VBG. ACP/C.L./NKV/KAF