Le ministre des PT-NTIC signe un contrat programme  et le cahier des charges de la SCPT

0
96

Kinshasa, 21 mars 2022 (ACP).- Le ministre des Postes, télécommunication et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Augustin  Kibassa Maliba, a signé samedi à Kinshasa un contrat programme  et le cahier des charges de la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT), en présence de son Directeur général Didier Musete, de l’ Autorité de régulation de la poste et télécommunications du Congo (ARPTC), du secrétaire général aux PT-NTIC, ainsi que les agents et cadres de la SCPT, a appris l’ACP lundi  du cabinet dudit ministère.

Ce contrat programme et le cahier des charges signés par le ministre Kibassa, assigne à cet opérateur public la mission d’accompagner le gouvernement de la RDC dans son programme d’amélioration du mieux-être collectif tel que prôné par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Il a fait savoir qu’à travers la signature de ces documents, le gouvernement dote la Poste congolaise des outils nécessaires devant lui permettre de jouer pleinement le rôle que l’État attend d’elle. « Ce contrat est relatif à l’application de l’article 9 alinéa 1er  de la loi n°012/2002 sur la poste concernant la fourniture du service postal universel. Cette loi n°012 du 16 octobre sur la Poste concernant la fourniture du service postal universel,  existe depuis 2002. Il fallait qu’elle entre en vigueur », a précisé M. Kibassa.

La signature de ce contrat programme et le cahier des charges, a-t-il ajouté,  est une manière  pour le gouvernement à travers le ministère des PT-NTIC de compléter l’arsenal juridique afin de permettre à la Poste d’opérer  en toute sérénité.

Le ministre Kibassa a laissé entendre que cet acte juridique s’inscrit dans le cadre  de la consolidation du développement de la poste qui, actuellement constitue le principal outil d’intégration et d’inclusion nationale.

La poste  secteur porteur de croissance

L’autorité du secteur de la poste de la RDC a, par ailleurs, fait savoir qu’à travers le monde, la Poste est un secteur porteur de la croissance et du développement, soutenant que la RDC est appelée à faire autant  pour la poste congolaise.

Il a, à cet effet relevé, que selon le ministre des PT-NTIC, le gouvernement  compte sur le développement effectif de la Poste pour la relance de l’économie congolaise.

Pour y arriver, a dit le ministre Kibassa, le gouvernement vient de doter la SCPT des outils  performants et des textes capables comme à l’instar du contrat programme et du cahier des charges pour qu’elle avance et se développe.

Il a, toutefois,  souligné  que le gouvernement a le devoir de doter ce service public  des outils nécessaires pour son développement mais, il jouit aussi du droit de regard et de contrôle sur ce  qu’elle fait au quotidien.

Le directeur général de la SCPT, Didier Musete,  s’est engagé à travailler en fonction des tâches et mission lui conférée par la signature  de ce contrat programme, avant de saluer l’implication personnelle du ministre  quant à l’aboutissement de ce contrat. ACP/Kayu/OB/CKM/JFM/KAF