Tshopo : les employeurs des femmes domestiques appelés au respect des dispositions légales du code de travail.

0
117

Kisangani , 21 Mars 2022( ACP).- L’inspecteur urbain du travail M. Joseph Omari,  a appelé les employeurs des femmes domestiques communément appelées  » bonnes  » ,  au strict respect des dispositions légale, contenues dans le code de travail.

C’était au cours d’une interview accordée samedi à l’ACP dans son office de travail. Cet appel est consécutif  aux multiples abus observé dans la ville de Kisangani dont  sont victimes ces femmes. Ces  dernières travaillant dans des mauvaises conditions sans des contrats de travail,  elles touchent dans la majorité un salaire allant de 40.000fc à 100.000fc,  soit  l’équivalent  de  20 à 50$.

De ce qui précède, Joseph Omari  fustige  cet état des choses et  invite les employeurs au respect du salaire minimum  interprofessionnel garanti( SMIG) . Pour lui, le SMIG est fixé à 9.409,75 FC  par jour,  donc 244653,5 FC le mois. A cela,  il faut ajouter selon lui, le transport,  qui est fixé à 1000fc  par jour. ACP/Kayu/OB/CKM/JFM/KAF