Conférence parlementaire/Doha : la RDC parmi les 8 pays africains victimes des actes terroristes

0
174

Kinshasa, 03 avril 2022 (ACP).-  La RDC est avec le Nigeria, la Somalie, le Mali, le Burkina Faso, le Mozambique,  la Libye, et l’Egypte , les pays africains les plus touchés par le terrorisme, a révélé l’indice mondial de ce phénomène, dans un document remis dimanche, à l’ACP, et produit à l’issue d’une Conférence parlementaire de haut niveau tenue à Doha au Qatar, du 30 au 31 mars 2022.

Cette conférence à laquelle a pris part le président du Sénat, le Pr Modeste Bahati Lukwebo, était axée sur le thème principal : « Comprendre la menace terroriste en Afrique : Nouveaux défis et mesures nécessaires ».

Le sujet a nécessité une approche holistique et coordonnée, vue la taille de la menace face à l’ampleur du phénomène appelée ici, « le mal de notre temps ».

Les conférenciers ont fait remarquer que la menace posée par la présence et l’activité croissante des organisations terroristes sur le continent africain ces dernières années, est devenue l’une des préoccupations internationales les plus critiques.

Cette conférence qui marque le début d’une lutte concertée entre les Etats africains dans un contexte où les Etats sont frappés au quotidien par le terrorisme, a permis aux pays participants d’entreprendre d’importantes mesures et actions concertées.

Il s’agit d’un engagement plein d’espoir avec les nouvelles solutions identifiées pour combattre et vaincre le terroriste à la racine.

L’engagement est bien réel et prend en compte les menaces émergentes. L’approche proposée est celle de lutter autrement. Elle est axée non seulement sur les capacités nationales mais aussi et surtout sur une coopération multilatérale et des actions concertées pour vaincre cet ennemi commun.

Il sied de rappeler qu’après sa défaite en Syrie et en Irak en 2017, Daech a réussi à étendre son influence dans les Etats africains, où des groupes terroristes locaux lui ont prêté allégeance, comme des groupes locaux au Nigeria et au Sahel, qui combattent sous la bannière de Daech.

En 2019, Daech a déclaré que la province d’Afrique centrale comprend des parties du Mozambique et de la République démocratique du Congo, où il aurait développé des alliances avec des groupes armés locaux.

A ce jour, Daech et Al-Qaida mènent des activités dans presque toutes les régions d’Afrique via leurs nombreuses branches et affiliés, notamment Al-Shabaab, BokoHaram, Al-Qaida au Maghreb islamique, la province de l’Etat islamique d’Afrique centrale, l’Etat islamique dans le Grand Sahara et l’Etat islamique de la province de l’Afrique de l’Ouest.ACP/