Le Président Félix Tshisekedi ordonne la relève du commandement du secteur opérationnel du Nord-Kivu

0
304

Kinshasa, 03 avril 2022 (ACP).- Le Président de la République et Commandant suprême des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), Félix Antoine Tshisekedi, a ordonné la relève du commandement du secteur opérationnel Nord-Kivu, pour pallier à la situation créée par la défaillance  constatée dans le dispositif des troupes à la suite de la dernière offensive du M23 contre les positions des FARDC.

Le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Gilbert Kabanda, l’a indiqué, au cours de  la 47ème  réunion du Conseil des ministres que le Chef de l’Etat a présidée, en présentiel vendredi, à la cité de l’Union Africaine (UA), à Kinshasa, lorsqu’il présentait la situation opérationnelle militaire et sécuritaire du pays

Selon le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe qui l’a souligné, dans son compte rendu, la double attaque dans la nuit du 27 au 28 mars dernier dans les localités de Runyonyi et Chanzu, a fait, selon le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, 17 blessés et 3 décès dans le rang des FARDC.

Il s’agit du colonel Alege, commandant du 3409ème régiment venu en renfort du 3413ème régiment, du major Ewayo, commandant 34321ème Compagnie basée à Chanzu et d’un soldat.

Le gouvernement a salué la mémoire de ces
vaillants militaires qui ont payé le prix de leurs vies pour défendre la patrie et présenté ses condoléances à leurs familles respectives.

Toutefois, a-t-il ajouté, les assaillants ont été délogés de Rwanguba et du pont qu’ils occupaient à Tchengerero, grâce au renfort reçu et la contre-offensive lancée, a-t-il ajouté, soulignant que les opérations se poursuivent sur la montage Bukala vers Runyoni.

Dans le même registre, le gouvernement a saisi cette occasion pour présenter également ses condoléances à la grande famille des Nations Unies, aux gouvernements et aux familles de huit (8) casques bleus décédés à la suite de la disparition de l’hélicoptère de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) survenu le  29 mars dernier au sud-est de Rutshuru (Nord-Kivu), après l’attaque du M23.

« Toutes les Unités déployées dans le secteur opérationnel de l’Ituri, dans le secteur opérationnel de Sokola I (Grand Nord) et Sokola II (Nord -Kivu) restent en alerte et déterminées à en finir avec ces auteurs d’insécurité dans cette partie du pays », a rassuré le ministre Gilbert Kabanda.

Par ailleurs, le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a également fait savoir que tous les efforts sont déployés pour, d’une part, mettre fin à l’activisme résiduel des forces négatives (ADF/MTM, M23, FDLR et les groupes armés bénéficiant de la complicité de la population locale ; et d’autre part, renforcer la sécurité dans nos frontières de cette partie du pays.

Entre-temps, les opérations militaires conjointes Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et des Forces de Défense du Peuple Ougandais (UPDF), lancées depuis novembre dernier, dans le Grand-Nord et dans le Sud de l’Ituri se poursuivent normalement.

ACP/CL/Lys/KAF/KMT