Le Président Félix Tshisekedi à Nairobi pour signer le traité d’adhésion de la RDC à la Communauté de l’Afrique de l’Est

0
255

Kinshasa, 07 avril 2022(ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo accompagné de la très distinguée première Dame est arrivé jeudi,  à Nairobi au Kenya, par l’aéroport international Jomo Kenyatta, où il va signer le traité d’adhésion de la RDC à la Communauté de l’Afrique de l’Ouest (EAC).

Selon une source de la Présidence de la République, le Chef de l’Etat va s’entretenir avec son homologue Kenyan Uhuru Kenyata sur des questions de coopération entre les deux nations.

En suite, le Chef de l’Etat se rendra au State House à Nairobi, où il est prévue la cérémonie de la signature du traité d’adhésion de la RDC à la Communauté d’Afrique de l’Est, devant le Chef de l’Etat  kenyan, Président en exercice de cette organisation sous régionale.

L’agenda du Chef de l’Etat prévoit, également la signature d’un accord de coopération entre Nairobi et Kinshasa dans le secteur de l’agriculture,  avant la tenue ce vendredi d’un sommet en quadripartite à huit clos Kenya-Ouganda-Rwanda-RDC qui sera sanctionné par un communiqué final.

A sa descente d’avion, le couple Présidentiel avait  été  accueilli par le ministre kenyan des Affaires étrangères, Raychelle Omano, et son collègue de l’Information et communication Joe Muchevu ainsi que plusieurs personnalités congolaises dont le vice-Premier ministre aux Affaires Etrangères, Christophe Lutundula, l’ambassadeur de la RDC au Kenya et le Professeur Serge Tshibangu, mandataire spécial du Chef de l’Etat.

C’est depuis mardi 29 mars 2022 que la RDC s’est ajoutée comme 7ème pays membre de cette organisation  aux côtés du Burundi, du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda, du Sud Soudan et de la Tanzanie.

En faisant entrer la RDC dans l’EAC, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, vient de concrétiser le rêve exprimé lors de sa prestation de serment le 24 janvier 2019.

L’EAC, rappelle-t-on, est une communauté économique régionale fondée en 1967 avant sa dissolution 10 ans plus tard. La Communauté sera véritablement recrée en 2001.

Elle est l’un des piliers de la Communauté économique africaine dont le siège se trouve à Arusha en Tanzanie.

Au sein de cette organisation, l’Anglais, le Français et le Swahili sont utilisées comme langues de travail.

Les compétences de la Communauté d’Afrique de l’Est vont de l’intégration financière et monétaire (création d’une union monétaire) au maintien de la paix, en passant par le respect de la bonne gouvernance.

En acceptant la RDC comme membre, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Est, pourrait gagner 240 millions de dollars américains supplémentaires par an en volume d’exportation soit une augmentation de 28%, grâce au commerce avec la RDC.

Ceci étant, avec la RDC, l’EAC a la possibilité de devenir la plaque tournante de l’exportation, à condition de s’organiser en hub d’assemblage des produits de haute technologie.

L’adhésion de la RDC dans l’EAC est une opportunité pour une stabilité durable dans sa partie orientale. C’est le souhait de la communauté internationale en général et de la communauté congolaise en particulier.

Quelques officiels et membres du gouvernement à savoir le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères Christophe Lutundula, les ministres de l’Intégration régionale Didier Makanzu Mazenga, de la Pêche et élevage Adrien Bokele Djema, de l’agriculture Désiré M’Zinga Birihanze ont déjà précédé le Chef de l’État dans la capitale kényane.

ACP/Lys