Inhumation du journaliste Jacques-A-Ngoy Kamisamba  de l’ACP au Kasaï Oriental

0
257

Mbuji-Mayi, 13 avril 2022 (ACP).-La dépouille mortelle du journaliste Jacques-A-Ngoy Kamisamba de la direction provinciale de l’Agence congolaise de presse (ACP) au Kasaï Oriental, décédé le jeudi dernier à Mbuji-Mayi de suite d’une maladie, a été inhumée mardi au cimetière Mamu Tshiela dans la localité de Miya, dans le territoire de Katanda.

Avant la levée du corps pour sa mise en terre, une célébration eucharistique a été dite au funérarium de la morgue de l’hôpital général de référence Saint Jean-Baptiste de Bonzola en mémoire de l’illustre disparu, en présence du directeur provincial de l’ACP, Ghislain Banza  Kamwela, à la tête des journalistes et agents de ce média public et autres membres de l’UNPC.

Dans son homélie tirée de l’évangile selon Saint Jean 11 : 28-29, l’abbé Jean-Baptiste Ngoy, curé de la paroisse Bon Berger de Mwene Ditu, a déclaré que toute personne morte dans le Christ ne sera jamais déçue, étant donné qu’elle aura la vie éternelle  pour la simple raison que Christ est pour l’humanité « le porte étendard » à travers lequel quiconque croit en lui, va hériter le royaume de Dieu.

Il a exhorté l’assistance à suivre l’exemple de feu Jacques Ngoy qui, par ses œuvres, son tempérament, son humilité et sa bonté, a choisi le bon chemin de rencontrer le Seigneur.

Pour sa part, le secrétaire administratif de l’ACP, Floribert Mwanza Malemba, a, dans l’oraison funèbre des agents, vanté le mérite de Jacques Ngoy qui s’est particulièrement distingué par son ardeur au travail, les services rendus à l’ACP et à toute la province  dont il était un laborieux, consciencieux et un modeste. Pour le personnel de l’ACP, la mémoire du défunt fait honneur à tous ceux que sa mort plonge dans un deuil cruel.

 Engagé à l’ACP le 10 septembre 1980 en qualité de technicien, Jacques Ngoy a réussi facilement à se muer en journaliste professionnel en 2003, grâce à ses très bonnes études et il laisse un noble exemple aux jeunes venus après lui et à ses collègues.

Jacques Ngoy laisse une veuve, plusieurs enfants et petits-enfants. ACP/Kayu/KJI/GGK/TKM