Brouillon La Fondation Roi Léopold II dénonce des menaces pesant sur certains patrimoines d’intérêt historiqueauto

0
160

Kinshasa, 19 avril 2022 (ACP).- Le secrétaire général de la Fondation Roi Léopold II (FROLEO II), Me John Kitamuka Kigungu, a, au nom des membres de cette structure, dénoncé des menaces qui pèsent sur certains patrimoines d’intérêt historique lié au passé récent et commun entre la RDC et la Belgique, au cours d’une visite, lundi, au site historique abritant la première chapelle protestante de Léopoldville (actuellement Kinshasa), située au quartier Basoko, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

Me John Kitamuka Kigungu a précisé que cette activité s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sites historiques, visant à sensibiliser le public à la diversité du patrimoine culturel de l’humanité et aux efforts nécessaires à sa protection et sa conservation.

Pour lui, il s’agit d’un moment « de sauvegarder et de respecter les biens culturels et historiques » conformément à l’article 2 de la Convention portant sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé avec le règlement d’exécution du 1954.

Il a, en outre, souligné que le pansement des plaies de la colonisation ne passent pas par la soustraction des effigies et symboles coloniaux sur les places publiques, affirmant qu’il s’agit là, de refixer un plan avec objectifs d’action commune hors sentiment de frustration sur les uns et celui de culpabilité pour les autres.

Me Kitamuka a laissé entendre que la promesse « Esmaralda » qui croit avoir un pansement de la douleur de la colonisation en enlevant les statuts de Léopold II sur les places publiques en Belgique, ferait mieux d’acquérir du besoin réel du peuple congolais à ce jour.

À ce sujet, il a noté que son besoin n’est pas de chercher dans le vestige du passé, mais plutôt dans son présent et dans son incertitude de lendemain meilleur, exhortant les uns et les autres à garder leur patrimoine historique pour leur mémoire collective.

La visite du site aux monuments

 Par ailleurs, le modérateur de l’assemblée communautaire et pasteur de l’église locale « CBCO Sims », Ruben Ngalubeng Umber, a souligné à l’intention des membres de cette fondation la raison d’être de cette chapelle, étant donné que celle-ci constitue toute une histoire de l’Eglise protestante à Kinshasa.

Les membres de FROLEO II ont, à cette occasion, visité la tombe où repose le missionnaire américain, Sim Aaron, représentant légal de « American Baptiste Foreing messum society » (ABFMS), actuellement CBCO. Ceux-ci ont contemplé une table qui date de plus de 200 ans installée dans cette chapelle construite en 1891 par le révérend Sim Aaron.

Créée par un groupe des intellectuels congolais, la Fondation FROLEO II s’est assignée comme objectifs de restaurer et d’immortaliser la mémoire de fondateur de l’Etat indépendant du Congo (EIC), actuellement RDC et de promouvoir la paix durable, le développement intégral, ainsi que la protection de l’environnement.

ACP/ODM/Fmb/THD/MNI/NMM