Ituri : début des activités agricoles à Zumbé à Djugu pour l’encadrement de jeunes paysannes

0
124

Zumbé, 21 avril 2022 (ACP).- Des activités agricoles destinées à l’encadrement des jeunes paysannes à haut risque ont débuté au village de Zumbé, dans le groupement Ezekere, à 23 km de Bunia, dans le territoire de Djugu.

Me Guerschom Dramani Pilo, l’initiateur de ce projet et chercheur scientifique en droit agricole et en reconstruction de la paix, a déclaré que l’objectif de ces activités est de faire de l’agriculture un moteur de paix, de la cohésion sociale et de l’unité, gages du développement de la province de l’Ituri.

Il a expliqué que les femmes ciblées seront encadrées par l’organisation de la société civile dénommée Centre multidisciplinaire d’engagement de jeunes pour la paix et la reconstruction (CMEJPR) présidée par Nawezi Karl Joseph pour produire plusieurs types de légumes maraîchères, notamment l’aubergine blanche et noire, le chou, la ciboule (Ndembi), la tomate et l’amarante.

Selon Me Guerschom Dramani Pilo, ce projet est un moyen de renforcer la résilience des bénéficiaires, de subvenir aux besoins primaires de leurs familles respectives sur le plan de la santé, de l’éducation et d’améliorer leur pouvoir d’achat.

La zone d’intervention est constituée de 32.757 populations dont 15.623 hommes, 17 034 femmes et 6.191 enfants qui pourront devenir des bénéficiaires directs ou indirects du projet.

Pour ce ministre de l’Agriculture du gouvernement provincial civil de l’Ituri en veilleuse, grâce à ce projet agricole pilote, les jeunes qui constituent la catégorie à haut risque de la société, vont désormais jouer leur partition pour le développement et dans le processus de paix grâce aux activités génératrices de revenus.

Me Guerschom Pilo Dramani a promis que d’ici trois mois, la ville de Bunia sera approvisionnée en légumes verts, lesquels vont contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire qui s’est détériorée dans plusieurs entités de l’Ituri suite à l’activisme de groupes armés.

Il a précisé que le choix porté sur le village Zumbé est motivé par le fait que la malnutrition est très prononcée dans cette entité après la situation sécuritaire difficile que le groupement Ezekere a traversé depuis peu.

Me Guerschom Pilo Dramani a précisé que ce projet a été initié pour regrouper les femmes ainsi les jeunes qui vivaient jadis dans l’oisiveté dans des associations villageoises d’épargne et de crédit et ainsi pouvoir pérenniser les activités du projet.

L’impact visé, a-t-il ajouté, est de contribuer à  l’amélioration des conditions socio-économiques de la population ciblée, soulignant qu’un projet identique sera bientôt exécuté dans la chefferie des Bahema Banyawagi, voisine à celle des Walendu Tatsi, ceci pour consolider la cohabitation pacifique entre les communautés de ces deux entités coutumières.

Me Guerschom Pilo Dramani a émis le vœu de voir ce genre de projet agricole s’étendre dans les différents territoires de l’Ituri grâce à l’appui du gouvernement et des partenaires techniques et financiers.

L’asbl CMEJPR est, a-t-il indiqué, en pourparlers avec le gouvernement de la République, d’autres partenaires et quelques ambassades accréditées en RDC engagées dans la vision de la relance du secteur agricole et du renforcement de la paix.

Me Guerschom Dramani Pilo a enfin assuré que des organismes internationaux ou du système de l’ONU ont déjà manifesté leur intérêt pour les activités projetées par l’Asbl CMEJPR au sein de laquelle cet Iturien assume la fonction du vice-président au niveau du conseil d’administration. C’est le cas de FAO qui participe de plain-pied dans la réalisation du projet grâce l’appui avec les semences et quelques matériels agricoles.

ACP/ODM/RNL/NKV/TKM/MNI