La ministre Claudine Ndusi pour la mise en place d’un Conseil supérieur de l’emploi

0
475

Kinshasa, 23 avril 2022 (ACP).- La ministre de l’Emploi, travail et prévoyance sociale (ETPS), Claudine Ndusi M’kembe, a soutenu la mise en place d’un Conseil supérieur de l’emploi ayant une incidence directe dans la mise en œuvre de la politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle en RDC adoptée par le gouvernement, tel que formulé par les participants à la clôture vendredi, de la 1ère session extraordinaire de la 36ème session du Conseil national du travail (CNT), organisée à l’INPP dans la commune de Limete.

Claudine Ndusi a également appuyé l’accès aux soins de santé y compris pour tous les travailleurs, à travers l’adhésion de tous les bans au processus de la couverture santé universelle. Elle s’est en outre, montrée favorable à la requalification de la durée du recours administratif qui normalement était de 10 jours pour saisir l’autorité de tutelle et de 15 jours pour sa décision, à 90 jours compte tenu du déficit de la couverture par des structures appropriées sur toute l’étendue de la République.

Elle a, à cette occasion, remercié les membres du CNT, appuyés par les experts de tous les bans et le secrétariat technique, pour le travail réalisé dans un esprit de concertation et d’abnégation, promettant d’aligner dans un délai raisonnable, les différents projets des textes légaux proposés à la commission socioculturelle du gouvernement et au conseil des ministres.

« Votre gouvernement reste convaincu que la meilleure façon de redynamiser le CNT est de collaborer de manière transparente et respectueuse avec les partenaires sociaux. Je remercie le Président de la République, Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo pour sa vision d’amener le peuple congolais vers la couverture santé universelle ainsi que le Premier ministre pour l’attention accordée aux priorités du ministère de l’ETPS », a souligné la ministre Claudine Ndusi.

Le CNT pour l’octroi d’un jour férié dédié au prophète Simon Kimbangu

Les participants à la 1ère session extraordinaire de la 36ème session du CNT ont émis un avis favorable à l’octroi d’un jour férié dédié au prophète Simon Kimbangu, eu égard à son combat pour la libération et la dignité de l’homme noir à travers le monde. C’est le 6 avril 1921 que Simon Kimbangu avait commencé son ministère.

Les mandats tripartites ont travaillé depuis 10 jours en vue de proposer à la nation différents projets de documents légaux, afin de permettre d’améliorer la gouvernance dans le secteur de l’emploi, travail et sécurité sociale, indique-t-on.

Le CNT, rappelle-t-on, est chargé de donner les avis sur les projets des lois, des décrets-lois, des décrets et arrêtés ministériels lorsqu’ils ont pour objet de modifier ou de créer des obligations ou des droits pour les travailleurs et employeurs en matière de travail ou de la sécurité sociale.

ACP/ODM/Cfm/LYS/SGB