Démarrage bientôt d’un partenariat entre le ministère de la FPM et la firme espagnole Edibon international SA

0
105

Kinshasa, 27 avril 2022(ACP).-La ministère de la  Formation professionnelle et métiers (FPM), Antoinette Kipulu, et les responsables de la firme espagnole « Edibon international SA »,  se sont  convenus de démarrer dans les 6 mois à venir, un partenariat avec un ou deux projets pilotes pour les implémenter dans toute la République démocratique du Congo.

Cette promesse a été donnée lors des entretiens que la ministre Antoinette Kipulu, en tournée en Europe,  a eus mardi, à Madrid en Espagne avec les responsables de la firme espagnole « Edibon international SA ».

La ministre de la FPM s’est dite satisfaite de ces échanges, avant de relever quelques domaines de collaboration qui  peuvent aider la RDC à améliorer le secteur de la formation professionnelle avec des méthodes pratiques.

Il s’agit notamment de la formation des formateurs, de  l’élaboration des curricula ou programmes de formation ainsi que la construction et l’équipement des centres de formation, a-t-elle précisé.

Antoinette Kipulu Kabenga s’est également, réjouie de la décision d’Edibon International SA de trouver du financement en faveur du ministère de la Formation professionnelle et métiers de la RDC.

Auparavant, la Directrice commerciale de cette société familiale, Myriam Bonilla Garcia, lui avait brièvement tracé l’histoire d’Edibon International SA.

« Edibon international SA a une renommée internationale. Elle a développé des partenariats avec certains pays africains notamment, la Côte d’Ivoire, le Nigéria,  l’Angola, le Cameroun et le Ghana », avait-elle dit.

Vieille de plus de 40 ans, Edibon international SA est spécialisée dans la fourniture des matériels pédagogiques et équipements didactiques, a-t-elle ajouté, avant de souligner qu’elle conçoit et fabrique des matériels techniques destinés notamment à l’enseignement dans le domaine de l’ingénierie avec la technologie la plus avancée.

Parlant des avancées enregistrées pour arriver à  l’adéquation formation-emploi, Mme Myriam Bonilla Garcia a fait savoir que parmi les dispositifs développés, il y a la formation emploi avec l’avantage d’utiliser les mêmes outils que ceux utilisés en industries notamment en mécanique, mécatronique, thermodynamique et toutes les filières en rapport avec la technique.

Avant d’arrivée en Espagne, la ministre de la Formation professionnelle et métiers avait visité notamment la France,  la Belgique, l’Allemagne.

La société allemande KARCHER invitée à s’installer en RDC

En Allemagne, la ministre Antoinette Kipulu Kabenga a invité la firme allemande  « KARCHER », à venir s’installer en RDC, à travers une usine de fabrication de ses différentes machines de nettoyage, lors des échanges qu’elle a eus avec les responsables de ladite firme.

« L’installation de KARCHER en RDC, va faire profiter à notre pays situé au cœur de l’Afrique du transfert de technologie à travers leur centre de formation, lequel pourrait profiter aussi aux pays limitrophes de la RDC pour en faire un centre de rayonnement », a renseigné la ministre Kipulu Kabenga, ajoutant qu’elle va contribuer à l’avancement de l’économie du pays et à garantir le service client ou le service après vente qui manque de façon criante en RDC, en vue du développement du secteur.

Selon la ministre, elle a également échangé avec mes responsables de cette société sur la manière dont cette firme pourrait intervenir dans l’amélioration de la qualité de la formation professionnelle par l’introduction d’autres dispositifs notamment le système dual (dual éducation) ou le stage en entreprise.

Cette firme qui se  présente comme la solution idéale de nettoyage en profondeur, est réputée pour le  recrutement  et la formation des apprenants. En RDC, les produits de ladite firme sont vendus à Lubumbashi et à Kinshasa, indique-t-on.

Créée en 1935 par Alfred Karcher, l’inventeur innovant et Irène Karcher, femme d’affaire, à Stuttgart en Allemagne, KARCHER avait pour mission de sortir des sentiers battus.

Les deux parents ont justement posé la première pierre du succès de cette entreprise jusqu’à devenir leader mondial dans le domaine de la technique du nettoyage.

L’entreprise avait fait parler d’elle grâce à la conception des fours électriques économiques et sûrs, avant de développer les souffleurs d’air chaud novateurs pour réchauffer les moteurs d’avion.

C’est en 1962 que l’entreprise s’internationalise avec la création de la première société étrangère en France puis en Autriche et en Suisse. ACP/