Dr Denis Mukwege plaide pour l’adoption d’une « stratégie nationale holistique de justice transitionnelle »

0
434

Kinshasa, 02 mai 2022 (ACP).- Le Pr Dr Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a plaidé lundi au cours d’une conférence dans la salle des promotions Mgr Luc Gillon à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), pour l’adoption en RDC d’une « stratégie nationale holistique de justice transitionnelle ».

Selon le Prix Nobel, cette stratégie devra permettre notamment de rendre réparation et justice aux victimes des violences et de briser le cycle de ces violences dans le pays.

Il sera également question d’engager des réformes institutionnelles et de garantie de non renouvellement, des mécanismes de recherche de  vérité de ces actes cruels commis dans la partie Est de RDC.

L’amélioration de l’accès à la réparation totale pour les survivantes des violences sexuelles ainsi que la restauration de l’état des droits, accompagnée des mécanismes judiciaires, seront également prises en compte.

« Nous devons demander à la communauté internationale l’application de cette stratégie nationale holistique, en intégrant la dimension genre », a-t-il déclaré, soulignant la nécessité de réclamer la mise en œuvre du Rapport mapping élaboré il y a dix ans avec l’expertise Internationale.

Ce rapport signale  617 incidents graves commis en RDC et qui continuent jusqu’à ce jour, a ajouté Dr Mukwege.

Viol comme arme de guerre

Dans cette conférence intitulée « le viol comme arme de guerre », le Dr Denis Mukwege a évoqué la résolution 1325 des Nations unies qui reconnaît ce viol commis comme arme de guerre et  empêchant la paix.

A l’hôpital de référence de Panzi, dans le Sud-Kivu, a-t-il dit, cinq à sept femmes survivantes des violences sexuelles sont soignées par jour. Depuis la création de cette formation médicale en 1999, il y a 70.000 survivantes soignées.

L’intervenant a, ensuite, exploré les mécanismes multidisciplinaires mis sur pied pour la prise en charge holistique des victimes.

Auparavant, le recteur de l’UNIKIN, le Pr Jean Marie Kayembe Ntumba a circonscrit le cadre de ces deux journées de conférences, organisées par son alma mater du 02 au 03 mai 2022, sur ces questions du Genre.

Il a plaidé pour une charge horaire, en vue des enseignements à distance, à partir de Panzi, aux étudiants de la faculté de médecine, avant de saluer de nombreux services rendus par ce digne fils du pays.

Le secrétaire général à la recherche de l’UNIKIN, le Pr Antoine Tshimpi qui a présenté le conférencier Denis Mukwege, a mis en exergue les nombreux prix, diplômes de docteur honoris causa, des publications scientifiques et autres distributions obtenues par ce dernier.

Le président du Sénat , Modeste Bahati, le ministre des Droits humains et des personnalités scientifiques et politiques ont participé à cette activité. ACP/Kayu/OB/CKM/JFM/SGB/MMC/CDN