Lancement d’une « b numérique » à l’occasion de la Journée des Casques bleus

0
185

Kinshasa, 04 Mai 2022 (ACP).- Le  Département des opérations de paix des Nations unies a lancé une campagne numérique, #People peace progres#, en amont de la Journée internationale des Casques bleus, célébrée le 29 mai de chaque année, a indiqué mercredi à Kinshasa, le porte-parole de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), Mathias Gilmann, au cours de la conférence de presse des Nations unies.

Les soldats  de la paix des Nations-Unies travaillent chaque jour pour protéger des millions de personnes vulnérables dans les situations politiques et sécuritaires les plus fragiles du monde. Le personnel civil et en uniforme soutient les cessez-le-feu, prévient et répond à la violence, enquête sur les violations et abus des droits de l’homme et aide à construire la paix, le relèvement et le développement dans de nombreux pays touchés par des conflits, a-t-il dit.

La Journée internationale des Casques bleus des Nations-Unies est l’occasion de reconnaître le service et le sacrifice de plus d’un million de personnes qui ont servi sous le drapeau bleu depuis 1948. C’est aussi l’occasion d’honorer la mémoire des plus de 4.000 Casques bleus qui ont perdu leur vie au service de la paix, a fait savoir le porte-parole Mathias Gilmann.

Les Nations Unies saluent l’orientation donnée au processus de Nairobi

Par ailleurs, lors de la même conférence de presse, Mathias Gilmann a  fait savoir que les Nations Unies saluent l’orientation donnée au processus de Nairobi, « une consultation inclusive avec les groupes armés qui écument l’Est de la RDC, pour identifier les mesures d’accompagnement nécessaires à leur  désarmement volontaire ».

 »Nous exhortons tous les groupes armés à participer inconditionnellement au processus, à cesser immédiatement toutes les hostilités et à désarmer volontairement et à rejoindre de bonne foi le processus national P-DDRCS. Nous exhortons également tous les groupes armés étrangers à déposer les armes et à être rapatriés sans condition dans leurs pays d’origine respectifs », a ajouté le porte-parole de la MONUSCO.

Les Nations Unies s’engagent à soutenir les autorités nationales et les autres acteurs nationaux et régionaux pour assurer la mise en œuvre effective de la nouvelle stratégie nationale P-DDRCS vers la paix et la stabilité à long terme en RDC.

L’ONU encourage également, a-t-il relevé, la facilitation kenyane et le gouvernement de la RDC à consulter les victimes des groupes armés et les représentants des communautés locales, qui devront cohabiter et vivre en paix avec les ex-combattants. « Nous encourageons en particulier la consultation des femmes et des filles, qui sont à la fois les principales victimes des groupes armés et des acteurs essentiels pour la reconstruction de la cohésion sociale et du bien-être communautaire nécessaires à la réussite du processus de réintégration des ex-combattants », a-t-il affirmé.

Dans ce contexte, a ensuite souligné le porte-parole, les Nations Unies appellent enfin à un dialogue  »continu, franc et ouvert » entre toutes les parties prenantes régionales en vue de résoudre les tensions et de renforcer la confiance dans la région et dans l’Est de la RDC. L’ONU continuera d’appuyer les pays de la région dans les efforts de consolidation de la paix à plus long terme visant à rendre des comptes et à consolider les acquis en matière de paix et de sécurité. La mission onusienne en RDC a fourni le transport pour les groupes armés de l’Est de la RDC à Goma, pour Nairobi.

ACP/JFM