Le guitariste Dino Vangu totalise 75 ans d’âge et 52 ans d’investissement pour la Rumba congolaise

0
465

Kinshasa, 04 mai 2022 (ACP). –  Le monde musical congolais a célébré jeudi l’anniversaire de naissance du guitariste soliste Dino Vangu, « Vang Dinu » qui a totalisé 75 ans d’âge et 52 ans de carrière musicale, totalement investie pour la promotion de la Rumba congolaise.

Cette personnalité culturelle, peu connu des générations présentes, a eu un parcours musical élogieux avec des prestations au sein de plusieurs orchestres kinois où il s’est démarqué en tant que soliste et créateur des mélodies de la rumba congolaise.

Auteur-compositeur, arrangeur, chanteur et guitariste virtuose, Vangu Dino Philippe alias Dino Vangu a marqué la rumba et le soukouss congolais de ses riffs de guitare.

Née Vangu Dinu Philippe dit Dino Vangu à Matadi en 1947, dans la province du Kongo Central, en RDC et diplômé en pédagogie générale.

Il commence sa carrière en début d’années 1970, alors découvert par Guvano et Sam Mangwana, au sein de l’orchestre des « Maquisards » où il va prester en tant que guitariste solo, avant d’aller jouer successivement entre 1971 et 1976, dans « Bella-Bella », « Bella Mambo », « Afrizam » et « Makina Loka ».

En 1977, Dino Vangu représente, en tant que guitariste de l’Orchestre National, son pays au FESTAC à Lagos au Nigeria. Il rejoint en 1978 l’Afrisa International de Tabu Ley Rochereau, y introduisant de nouvelles sonorités. La même année, il reçoit des mains du Président de la République la « Médaille de bronze des arts, des sciences et des lettres ».

Toujours en 1978, il est sacré par ses pairs « Meilleur guitariste solo du pays ». Grâce à ses compositions, « Kiyedi » et « Ibrahim », l’Afrisa International obtient la « Palme d’or du meilleur orchestre » (1978, 1981, 1982, 1983, 1984), un Disque d’or (1982) et un Maracas d’or (1984).

Parallèlement, Simaro Lutumba Massiya dit « le poète » fait appel à lui pour le disque « Faute ya commerçant » (1982), avec Sam Mangwana aux voix. Il est ensuite invité dans l’album Lisanga ya Banganga de François Luambo Makiadi alias Franco et de Tabu Ley.

De 1982 à 1986, il contribue à l’éclosion de Mbilia Bel avant de recevoir, pour ses qualités d’auteur compositeur, le « Brevet du mérite artistique » (1986) de la Société nationale des éditeurs, compositeurs et auteurs (SONECA). En 1987, Dino Vangu crée le groupe Africa Nova, chaperonné par le « Grand Maître » Franco.

En 1989, il fonde en France, Amical Lipopo, un groupe de rumba classique. A la même époque, il compose pour divers vocalistes : Faya Tess, TshalaMuana, Sam Mangwana (« Sings Dino Vangu »), PembeySheiro et Malage.

En 1999, Ya Dino sort chez Next Music son propre album, « Parcours d’un génie », suivi en 2000 de « Kin Nostalgie », deux albums de rumba des origines… Fin 2005, Ya Dino réalise « Poto Makambo » (Mélodie / Rue Sthendal), avec divers artistes congolais.

En effet, c’est le seul sociétaire de Tabu Ley, depuis que ce dernier a presque mis fin à sa carrière, qui a pu s’entourer d’une formation qui a repris l’instrumentation de l’Afrisa International.  ACP/Kayu/OB/KJI/GGK/KMT