Haut-Uélé : les opérateurs économiques de Aru reçus par Christophe Baseane Nangaa

0
212

Isiro 8 mai 2022 (ACP).- Les opérateurs économiques du territoire d’Aru en Province de l’Ituri réunis au sein de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), ont été reçus en audience, vendredi, à l’hôtel Bia Exaucé de Ariwara, par le chef de l’exécutif provincial du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, en  séjour dans la contrée la semaine dernière.

À en croire Robert Drabua Masi, opérateur économique et président de la FEC Aru qui s’est confié à la presse au sortir de leur entrevue avec l’autorité provinciale, cet échange était l’occasion pour eux de présenter à Christophe Baseane Nangaa, quelques difficultés qu’ils rencontrent lors de leur traversée dans la province du Haut-Uélé.

« Nous avons présenté nos doléances ou bien notre cahier des charges au gouverneur du Haut-Uélé qui, à son tour, a bien reçu nos doléances avant de nous promettre sa collaboration avec les opérateurs économiques d’Aru étant que partenaires privilégiés de la Province « , a indiqué Robert Drabua.

Ce dernier a informé, par ailleurs, que le Chef de l’exécutif provincial du Haut-Uélé s’est dit très disponible pour des rencontres régulières et les a invités à se retrouver très prochainement à Isiro chef-lieu du Haut-Uélé pour la poursuite des entretiens afin de trouver d’autres sources de relations pour le développement de la province du Haut-Uélé.

« Il nous a vraiment rapproché, c’est de la collaboration permanente et a promis que nous (population du Haut-Uele et celle de l’Ituri) puissions être une seule communauté d’autant plus que le Haut-Uélé et Ituri ont toujours été ensemble et nous devons renforcer cette relation pour que nous soyons toujours en paix« , a-t-il ajouté.

Satisfait des réponses du gouverneur, le numéro un des opérations économiques d’Aru a appelé ses collègues à éviter la peur et surtout de se rapprocher du gouvernement provincial du Haut-Uélé.

Il faut rappeler que la séance de travail a été organisée en marge du forum sur la cohabitation pacifique entre les populations de l’Ituri et du Haut-Uélé après les tensions communautaires enregistrées le 17 avril dernier dans la zone. Pour juguler la crise, les gouverneurs de l’Ituri, Johnny Luboya N’Kashama et du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa sont d’accord pour l’intervention d’une expertise nationale afin de clarifier les limites administratives entre les deux Entités. ACP/C.L/Awa/NMM