La  délégation syndicale de la CNSS satisfaite de l’application du cahier des charges des travailleurs

0
259

Kinshasa, 09 mai 2022 (ACP).-La délégation syndicale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) s’est dite, lundi, satisfaite de l’application par la Direction générale dudit établissement, des desiderata contenus  dans le cahier des charges des travailleurs,  au cours d’un échange avec la presse,  en marge de la commémoration de la  Journée internationale des travailleurs célébrée  le 1er  mai de chaque année.

Tout en remerciant le Directeur général, le docteur Jean Simon Mfuti Kiaku et la présidente du Conseil d’Administration Joséphine Shimbi, pour avoir concrétisé en un temps record toutes les revendications des travailleurs, notamment  la révision de la convention collective, l’augmentation de salaire du personnel et la promotion générale des cadres et agents de la CNSS.

A une question, la délégation syndicale a souligné que le travail décent se constate par le climat de paix qui règne au sein de cet établissement. « Le travail décent répond aux quatre piliers, à savoir : un salaire décent, le droit au travail, la protection sociale et le dialogue social », a-t-il dit.

La délégation syndicale a, à cette occasion  invité les travailleurs  au respect des heures de service conformément au  règlement intérieur de l’entreprise.

Le bureau national de la CNSS et les  permanents ont profité de cette opportunité pour lancer un appel aux employeurs d’être en règle de cotisations sociales de leurs travailleurs afin d’éviter des pénalités. Ils ont aussi recommandé aux délégués syndicaux des autres entreprises de veiller aux cotisations de travailleurs et de vérifier si elles sont versées à la CNSS.

La délégation syndicale comprenait le président de la délégation syndicale nationale Nanga Ngimba, le vice-président Onautshu Osokonda, le secrétaire Ngalamulume Nshiku, le secrétaire adjoint Bindo Kongbo,  le trésorier Nation Trudon Kaseso Mwila et les permanents Ndombele Kibwanda de  STRC et M Mandala Thierry de l’ Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC).

Les travailleurs de la CNSS  invités à faire confiance à  leur délégation syndicale

Par ailleurs, la délégation syndicale a invité  les cadres et agents de la CNSS à faire confiance à leur délégation syndicale qui  joue convenablement son rôle.

Auparavant,  la délégation syndicale avait tracé l’historique de la journée du 1er mai, « Journée des revendications des travailleurs » qui trouve ses origines en Amérique.

Les travailleurs américains, avait-elle rappelé,  revendiquaient de bonnes conditions de travail ainsi que le rabattement des heures de service à huit heures. Peu à peu, le mouvement va s’étendre en France.  C’est le 1er mai 1884 que les travailleurs ont eu gain de cause.

Cette date correspondait à l’époque,  au premier jour de l’année comptable des entreprises.  Bien que le premier objectif ait été atteint en 1919, huit heures  du travail, les mobilisateurs de travailleurs ne faiblissent pas », a expliqué la délégation syndicale de CNSS.

Pour cette année à Kinshasa, la journée a été célébrée à l’Hôtel Pullman sous la houlette de  la ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Claudine Ndusi M’Kembe, ainsi que  des représentants des Employeurs et Travailleurs. La ministre Claudine Ndusi M’Kembe a, à cette occasion,  réaffirmé la volonté du gouvernement d’améliorer les conditions des travailleurs congolais. ACP/Kayu/OB/CKM/JFM/SGB/MMC/CDN