La mauvaise gestion des eaux de pluie et des constructions anarchiques à l’origine des catastrophes naturelles à N’sele

0
95
rain close up in detail

Kinshasa,09 mai 2022 (ACP).- La mauvaise gestion des eaux de pluie et des constructions anarchiques sont à la base de certaines catastrophes naturelles dans la commune de la N’sele à Kinshasa, a fait savoir vendredi Mme Eugénie Kakesa, présidente de l’association des mamans mobilisées à l’initiative de développement (AMAMiD), lors d’un forum social organisé par sa structure avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel (FHS) sous le  thème « les stratégies de la lutte contre les catastrophes naturelles dans la commune de la N’sele ».

Mme Kakesa a indiqué que l’objectif de ce forum est de sensibiliser les autorités municipales, les chefs de quartiers et les habitants de cette commune aux conséquences fâcheuses de certaines catastrophes naturelles telles que des inondations et des têtes d’érosions dues à la mauvaise gestion des eaux de pluie et des constructions anarchiques. Ce forum vise également à éveiller la conscience de tout le monde contre ce fléau.  « Si la population de la N’sele ne prend garde, plusieurs habitations risquent de disparaitre », a-t-elle dit.

La présidente de l’AMAMiD a souligné le cas du quartier « Talangai » toujours dans la meme commune de N’sele où beaucoup de biens et de maisons ont été emportés par des têtes d’érosions. Les poteaux et les câbles de la Société nationale d’électricité (SNEL) n’ont été épargnés.

Me Patrick Selenge Mutombo, un des intervenants à ce forum, a  mis l’accent sur la loi et les infractions ainsi que les conséquences des constructions anarchiques.

Le chef de service de l’urbanisme dans la commune de la N’sele,  M. Emmanuel Mawunu, a illustré certaines méthodes contre ce phénomène de constructions anarchiques et la bonne gestion des eaux de pluies. ACP/Kayu/OB/CKM/JFM/SGB/MMC/CDN