Nord-Kivu :   Arrestation la semaine dernière des pécheurs congolais sur le lac Edouard par la marine ougandaise

0
240

Goma, 12 mai 2022 (ACP).- Des pécheurs congolais ont été arrêtés pour la énième fois sur le lac Edward par la marine Ougandaise au cours de la semaine du 1er au 7 mai 2022, a appris l’ACP de la Fédération des comités de pécheurs industriels sur le lac Edward (FECOPEIL).

Selon la même source, ces compatriotes sont souvent victimes des arrestations suite à la non démocratisation de la frontière liquide sur le lac Edward, pouvant séparer les eaux ougandaises des eaux congolaises, en vue de palier au conflit des limites entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda sur le lac.

Interrogé à ce sujet, M. John Kubota, chef de bureau à la Division provinciale de pèche au Nord-Kivu et expert sur des questions de pèche sur le lac Edward, a révélé à l’ACP que la marine ougandaise effectue des patrouilles sur ce lac avec de GPRS, tandis que les Congolais naviguent à flot, sans repère aucun, ce qui fait que nos compatriotes débordent assez souvent en traversant la frontière à la recherche des poissons.

Au sujet de la démarcation de la frontière liquide entre la RDC et l’Ouganda, cet expert de la Division provinciale de la pèche au Nord-Kivu a informé à l’ACP qu’un projet venait d’être validé au niveau du gouvernement central qui sera exécuté par une organisation sous régionale dénommée projet LEAF III qui devrait procéder au placement des balises pouvant servir de repères de limites entre les deux frontières.

Selon la Fédération des comités des pécheurs industriels sur le lac Edward, la marine ougandaise aurait déplacé la frontière liquide de 8 km à l’intérieur de la RDC et ce en faveur de l’Ouganda.

ACP/ZNG/RNL/Nig/MNI/ TKM/ MMC