La RDC et le Maroc louent leurs efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme

0
115

Kinshasa, 13 mai 2022 (ACP).- Le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, et le ministre marocain des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, ont mis en exergue les efforts consentis par leurs pays et la communauté internationale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue des échanges, en marge de la réunion ministérielle de la Coalition Globale anti-Daech tenue à Marrakech, au Maroc, les deux ministres se sont félicités de la parfaite concordance de vue de leurs gouvernements respectifs sur les différentes questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt commun.

Ils ont également, souligné l’importance de renforcer la communication et la coordination dans les différentes plateformes multilatérales (UA, ONU, etc.), afin de rendre plus homogènes les actions diplomatiques entreprises au niveau de ces instances avec les positions officielles adoptées par les deux pays sur des différentes questions d’intérêt commun.

A cette même occasion, ils se sont engagés à appuyer, de manière concertée et mutuelle, les candidatures marocaines et congolaises au niveau des organisations régionales et internationales.

A cet égard, le ministre Nasser Bourita a remercié son homologue congolais pour l’appui apporté par la RDC à l’élection du Royaume du Maroc en tant que membre du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine pour la période 2022-2025, et souligné sa disposition à soutenir la candidature de la RDC pour le poste de membre non permanent au Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, pour la période 2026-2027.

Les deux ministres ont, par ailleurs, souligné l’intérêt porté par les Chefs d’Etat au développement des relations de coopération et de partenariat économique entre les deux pays frères.

Le ministre Nasser Bourita a réitéré l’engagement du Royaume chérifien à accompagner la RDC dans ses efforts de développement, notamment dans les domaines à fort impact socio-économique en RDC, tel que l’agriculture, la santé, l’eau, l’électricité et les énergies renouvelables.

Nécessité de la tenue des comités mixtes sectoriels entre les experts congolais et marocains

Les deux ministres ont convenu de tenir des comités mixtes sectoriels pour la mise en œuvre de projets et de plans d’action concrets dans les secteurs ciblés.

Tout en se félicitant de la mise en place en février 2020 d’une Chambre de commerce et d’industrie Maroc/RDC (CCIMC), les deux parties ont convenu de la programmation en 2022 des travaux de la 6ème Grande commission mixte de coopération maroco-congolaise ainsi que du Forum économique Maroc/RDC, en vue de promouvoir davantage les échanges commerciaux et économiques entre les deux pays et de mettre à profit la présence consulaire congolaise à Dakhla,  appelée à devenir un pôle d’excellence en matière d’intégration économique régionale.

Cette rencontre, selon le communiqué conjoint, traduit la solidarité et la proximité des liens historiques d’amitié et de solidarité qui existent entre le Maroc et la RDC ainsi que l’intérêt porté par les deux pays frères au développement de leur coopération multiforme conformément aux orientations du Roi Mohammed VI et du Président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La RDC salue l’engagement du Royaume du Maroc dans la lutte contre le terrorisme

Le chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala, a salué l’engagement du Maroc, sous la conduite du Roi Mohammed VI, pour la promotion d’une approche globale et inclusive en matière de lutte contre le terrorisme, basée sur le binôme Sécurité-Développement.

Christophe Lutundula a, en outre, réaffirmé le soutien que la RDC apporte à l’option d’accorder au Sahara l’autonomie dans le cadre du Royaume, levée par le Maroc.

« C’est pour cette raison que la RDC a nommé un Consul général à Dakhla », a-t-il dit, avant d’appeler tous les États épris de paix et de justice à l’y encourager.

Le vice-Premier ministre a également, réitéré l’appui de la RDC à la recherche d’une solution durable en sauvegardant l’intégrité territoriale, l’unité et la souveraineté du Royaume du Maroc, sous l’égide exclusive de l’Organisation des Nations Unies et dans le respect de la décision 693 du Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine de juillet 2018, reconnaissant une telle exclusivité à l’ONU en vue de la solution du conflit régional autour du Sahara.

L’homme d’État congolais a, par la même occasion, loué la contribution du Royaume aux efforts déployés aussi bien par les autorités congolaises que par la Communauté internationale pour la promotion de la paix, de la démocratie, la sécurité et le développement de la RDC.

Le Maroc salue les initiatives du Président Félix Tshisekedi durant son mandat à l’UA

Pour sa part, le ministre marocain Bourita a salué les initiatives et actions entreprises par le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, durant son mandat à la tête de l’Union Africaine (UA) afin de consolider la sécurité, l’indépendance, l’intégrité territoriale et l’unité de tous les États africains et de l’ensemble du continent.

Il a également, salué la contribution de la RDC aux efforts de la communauté internationale pour la promotion de la paix et de la stabilité régionale, ainsi que la confiance dont elle jouit en tant qu’acteur engagé en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme ainsi que les groupes armés dans la sous-région.
Le chef de la diplomatie marocaine a aussi loué les efforts du Président Félix Tshisekedi visant l’instauration de la paix et de la sécurité dans l’Est de la RDC, avant de le féliciter pour  l’adhésion de la RDC à la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC).

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a exprimé le soutien du Royaume du Maroc au processus de Nairobi sous l’impulsion du Président Uhuru Kenyatta du Kenya, Président en exercice de la Communauté de l’Afrique de l’Est, en vue de neutraliser les forces négatives qui créent l’insécurité dans l’Est de la RDC et dans la Sous-région des Grands Lacs et d’y restaurer la paix.

Il a lancé un appel à l’UA et à l’ONU pour accompagner les efforts des leaders de la Communauté de l’Afrique de l’Est notamment en s’impliquant activement dans la mise en œuvre rapide du plan de paix élaboré par les Chefs d’État du Burundi, du Kenya, de l’Ouganda et de la RDC.

Le ministre Bourita a condamné les récentes attaques du groupe armé M23 contre les Forces Armées de la RDC (FARDC) et invité les pays de la Sous-région à décourager toutes velléités de déstabilisation par les groupes armés. ACP/Kayu/ODM/RNL/Cfm/SGB