Le Président Félix Antoine Tshisekedi encourage le gouvernement à ne ménager aucun effort pour réaliser les performances macroéconomique

0
345

Kinshasa, 14 mai 2022 (ACP).- Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a encouragé, vendredi, le gouvernement à ne ménager aucun effort en vue de continuer à réaliser les performances macroéconomiques, lors du 53ème conseil des ministres tenu en présentiel à la cité de l’Union Africaine.

Le ministre de la communication et médias, porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya Katembwe a fait savoir, lors de la lecture du compte rendu du Conseil des ministres, sur les antennes de la Radio télévision nationale congolaise, que le Président de la République s’est également réjoui des conclusions satisfaisantes de la 2ème revue effectuée par le service du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre du programme économique triennal au titre de Facilité élargie de crédit conclu avec la RDC en juillet 2021.

Le Président de la République a renseigné que le contexte de crise Russo-ukrainienne motive davantage le gouvernement à poursuivre sans relâche la mise en œuvre des reformes pour améliorer la gestion des finances publiques, le climat des affaires et la gouvernance, accélérer les processus de diversification de l’économie nationale notamment, le renforcement de l’investissement dans l’agriculture et le développement de l’agro-industrie consolidant ainsi la croissance économique et la stabilité macroéconomique.

A ce titre il a chargé les ministres ayant l’économie nationale et les hydrocarbures dans leurs attributions, d’organiser dans un bref délai sous la supervision du Premier ministre l’audit de la structure des prix des produits pétroliers et de lui en faire rapport.

Le Chef de l’Etat rappelle l’urgence de mutualiser les efforts afin de permettre l’inversion de tendance de la dégradation des terres et de préserver les ressources hydrauliques

Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de sa participation à Abidjan, en République de Côte d’ivoire à la 15ème conférence des parties de la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification sous le thème : « Terre, la vie, héritage : de la rareté à la prospérité ».

Au cours de son intervention lors de ces assises, le Chef de l’Etat a rappelé l’urgence de mutualiser les efforts au niveau mondial dans le cadre de la mise en œuvre du plan-cadre stratégique décennal de la convention afin de permettre l’inversion de tendance de la dégradation des terres et de préserver les ressources hydrauliques.

Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a souligné que la RDC en sa qualité de pays solution, exprime sa contribution dans la mise en œuvre d’actions dans le cadre de la sauvegarde de la planète et de la réponse à apporter aux attentes de nos populations.

Face à l’urgence d’harmoniser la politique nationale environnementale de préservation des forêts et de l’écosystème, le Président de la République a chargé le Premier ministre, la vice-Première ministre, ministre de l’environnement, d’engager une réflexion sur les structures, commissions interinstitutionnelles ouvertes au monde académique et au secteur privé, qui se chargera dans un délai raisonnable d’harmoniser toutes les politiques issues des différentes structures nationales.

La conférence diplomatique tenue en février suscite des nombreux espoirs

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a rappelé, au cours de ce conseil, que la conférence diplomatique tenue à Kinshasa, du 26 au 28 février 2022 a suscité des nombreux espoirs qui nécessitent une régénération structurelle de la diplomatie.

A cet effet, un mois après la tenue de ces travaux, le Chef de l’Etat a demandé l’accélération de la publication du rapport de conclusion ainsi que la mise en œuvre de la feuille de route régénérative en vue notamment, de mettre fin à la non exécution du barème des prix de vente des documents consulaires, ainsi compris le passeports ordinaire, pour faire suite aux échanges qu’il a eu à Abidjan avec les compatriotes vivants en Côte d’ivoire.

En outre, a-t-il ajouté, améliorer la situation des représentations diplomatique et des diplomates congolais à travers le monde. A cet effet, le Premier ministre a été encouragé de constituer une commission interinstitutionnelle composée notamment, des ministres ayants les affaires étrangères, le budget, les finances, la justice ainsi que tous les autres ministères potentiellement concernés en vue de mettre en œuvre en toute responsabilité les conclusions du rapport de la conférence diplomatique et accélérer ainsi, le bon fonctionnement de la machine diplomatique congolaise.

La problématique de l’approvisionnement en intrant de la Régideso

Le Chef de l’Etat a évoqué les difficultés auxquelles fait face la Régideso en approvisionnement en intrant pour le traitement de l’eau laquelle est observée sur l’ensemble de ses sites répartis dans le pays, qui impacte la desserte en eau potable dans les grandes villes particulièrement Kinshasa et Matadi.

Il a affirmé que l’Etat quant au niveau central que provincial étant l’un des grands clients de cette entreprises doit absolument s’acquitter de ses payements des factures de consommation d’eau des institutions et institutions prises en charge.

Face à cette situation préoccupante, le Président de la république a chargé le Premier ministre d’instruire le ministre d’Etat, ministre du budget et le ministre des finances pour un décaissement trimestriel régulier d’au moins la valeur d’une commande d’intrant, correspondant à un trimestre afin de permettre le fonctionnement régulier de tous les centres de production et assurer ainsi une desserte en eau.

Les acteurs concernés aux élections des gouverneurs des provinces exhortés à poursuivre dans la sérénité

Le Président de la république a révélé avoir observé avec attention le déroulement des élections des gouverneurs et vices gouverneurs dans les provinces du Bas-Uélé, Haut-Lomami, Kasaï-Central, Kasaï oriental, kongo central, Lomami, Mayi-Ndombe, Maniema, Mongala, Sankuru, Tanganyika, Tshopo et celles des vices gouverneurs dans la province du Kwango ainsi que dans la ville province de Kinshasa.

Il a, à cette occasion, fait savoir que le processus qui devra aboutir à la certification des résultats de ces élections étant en marche, tous les acteurs concernés à poursuivre cet exercice démocratique dans la sérénité et le respect mutuel afin de permettre aux provinces la mise en place des exécutifs censés appliqués au niveau provincial le programme du gouvernement.

Participation du Premier ministre à la 27ème édition du forum « Investing in Africamining » en afrique du sud

Prenant la parole à la suite du Président de la république, le Premier ministre, a informé le conseil de sa participation à la 27ème édition du forum « Investing in Africamining » à indaba à Capetown en République Sud-africaine sous le thème général : « De l’évolution du secteur minier transition énergétique, responsabilité sociale et environnementale et économie », face aux principaux acteurs du secteur africain et mondial qui s’y sont retrouvés.

Il a, au nom du gouvernement de la République démocratique du Congo, présenté l’évolution et les opportunités qu’offre le secteur minier du pays, ses activités annexes et connexes ainsi que les perspectives diversifiées en vue de rassurer les opérateurs miniers dans leurs projets d’investissement.

En ce qui concerne la gestion de l’impact de la guerre en Ukraine sur le marché international principalement la hausse des prix du pétrole et des céréales ainsi que d’autres denrées alimentaires, le Premier ministre a invité les membres du gouvernement en charge des secteurs concernés à agir par anticipation à ce qui passe notamment, par l’identification des actions et stratégies en vue de bien gérer les risques des incertitudes au sujet d’une probable rupture des stocks de ces produits , l’observation d’un état d’alerte permanent sur la disponibilité desdits stocks et la prise des mesures adéquates pour leurs approvisionnements y compris en collaboration avec la banque mondiale.

A propos de l’augmentation observée des cas de Covid-19 dans la province du Lualaba, le Premier ministre chef du gouvernement a encouragé le ministre de la Santé en collaboration avec le comité multisectoriel de riposte à prendre toutes les mesures utiles quant à ce. Il a, par la même occasion, rappelé à toute la population que les mesures barrières contre cette pandémie sont toujours en vigueur et qu’il n’est pas ici question de baisser la garde.

En ce qui concerne, la récente déclaration collective des syndicats des agents de carrières et services publiques du secteur de la santé publique, hygiène et prévention pour évaluer le dossier relatif à l’installation et fonctionnement effectif de la commission interministériel chargée de l’harmonisation de l’enveloppe salariale et de l’alignement du prime des risques du personnel de santé a-t-il dit, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour respecter ses engagements vis-à-vis du ban syndical des médecins et des professionnels de santé les médecins.
ACP/