CAF : Berkane sacrée championne de la CAF

0
107

Kinshasa, 22 mai 2022 (ACP).- La Renaissance de  Berkane du Maroc s’est imposée devant Orlando Pirates d’Afrique du Sud, par 5 tirs au but à 4, vendredi,  au stade international Godswill Akpabio, au Nigeria, en finale unique de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF) et remporte du coup, la coupe de la Confédération africaine de football (CAF). A la fin du temps réglementaire de cette joute, les deux clubs s’étaient neutralisés sur le résultat de (1-1). C’est sur penalty consécutif à un corner exécuté de droite à gauche, que le club marocain a bénéficié de cette sentence convertie par Youssef Alfahli (96ème), après  consultation de  la VAR par l’arbitre. Deux minutes après la première prolongation, Orlando (117ème) revient à la charge et égalise par le truchement d’Onassis Linda Mntambo, à la suite d’une hésitation d’Issoufou Dayo.

Pour départager les deux équipes, ces dernières sont conviées à l’épreuve des tirs au but.

Premier sacre pour Florent Ibenge

Au bout de compte, la RS  de Berkane a pris le dessus sur le club Sud-Africain d’Orlando Pirates, 5 tirs au but à 4. Si Berkane a réussi tous ses 5 essais, le club sud-africain a manqué sa 2ème tentative exécutée par son seul buteur du match, Onassis Linda Mntambo. Après ce sacre, le club marocain vient de floquer son maillot d’une 2ème étoile continentale après celle de 2020. Mais l’homme le plus heureux ne peut être que Jean-Florent Ibenge Ikwange. Et pour  cause, ce dernier entre pour la première fois dans le cercle fermé des entraîneurs qui ont remporté un titre continental des clubs. Ibenge avait raté deux premières expériences au sein de l’AS V.Club de Kinshasa dont l’une en 2014, à la ligue des champions de la Confédération africaine de football et l’autre, en 2018 à la coupe de la CAF. L’ancien entraîneur de V.Club et la RSB sont montés sur le toit continental en compagnie de 3 anciens dauphins noirs de la capitale. En l’occurrence, les Congolais Twisila Kisinda et Chadrack Muzungu Likombe ainsi que le Burkinabè, Issoufou Dayo. ACP/ GGK