Félix Antoine Tshisekedi et Évariste Ndahishimiye  plantent deux manguiers en signe de raffermissement des liens entre la RDC et le Burundi

0
187

Bujumbura, 22 mai 2022 (ACP). Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, en visite officielle de 72 heures à Bujumbura, et son homologue burundais le Général- major Évariste Ndahishimiye, ont planté samedi, chacun, dans la cour présidentielle, un manguier symbolisant, selon la tradition de ce pays,  le  » raffermissement des liens de fraternité » entre les  peuples burundais et congolais.

Cette visite du « Numéro 1 » congolais dans la capitale burundaise s’inscrit dans le cadre du » renforcement des excellentes relations d’amitié, de fraternité et de coopération » qui existent entre les deux pays voisins.

Auparavant, le Chef de l’État accompagné de la Première Dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, a été accueilli par le couple présidentiel burundais à Ntare House (Résidence présidentielle), où les hymnes nationaux du Burundi et de la RDC ont été joués, pendant que retentissaient 21 coups de canon.

Il s’en est suivi un tête-à-tête de près de deux heures à l’issue duquel Félix AntoineTshisekedi et Evariste Ndahishimiye ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer pour le renforcement de la coopération entre leurs Etats, avant la signature par le Président congolais du livre d’or.

Ce dernier s’est dit très content de son arrivée pour la deuxième au Burundi, affirmant qu’il visitera l’intérieur du pays, pour s’imprégner des réalités sur terrain.

Au cours de sa visite en terre burundaise, le président Félix Tshisekedi et son homologue vont visiter quelques projets essentiellement agricoles en provinces, en vue d’un partage d’expérience, annonce-t-on.

Par ailleurs, au Palais présidentiel burundais, les deux Chefs d’Etat déterminés à pacifier leur frontière commune, longue de près de 600 km, ont également  placé la coopération sécuritaire au centre de leurs échanges.

Un banquet à Ntare House a clôturé la première journée de son séjour.

En février 2019, le président Félix Antoine Tshisekedi était reçu en visite-éclaire de quelques heures à Bujumbura, par feu le président Pierre Nkurunziza, rappelle-t-on.

Les Chefs d’Etat congolais et burundais ont en commun leur volonté d’en finir avec des groupes armés dont le RED-Tabara, une rébellion burundaise active depuis 2015 et qui opère également en RDC. Comme Félix Tshisekedi avec les groupes armés congolais, Ndayishimiye a aussi tendu la main aux mouvements armés originaires de son pays.

A son arrivée samedi dans l’après-midi, à Bujumbura, au Burundi, le couple présidentiel congolais a été accueilli à sa descente d’avion, à l’aéroport international Melchior Ndadaye, par l’ambassadeur Albert Shingiro, ministre burundais des Affaires étrangères et de la coopération au développement, accompagné d’autres hauts cadres du gouvernement du Burundi.

Sur les grandes artères de la capitale burundaise ainsi qu’au parking de l’aéroport international Melchior Ndadaye,  c’était la fête, à travers des tambours et des pancartes des burundais et de la communauté congolaise vivant dans ce pays frère.

Quelques officiels font partie de la délégation qui accompagne le Chef de l’Etat dans cette mission officielle, notamment le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, et le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi.

ACP/C.L/Awa/NLL