La FEC/Kasaï- Oriental appelle à la citoyenneté et à la lutte contre les antivaleurs

0
216

Mbuji-Mayi, 23 mai 2022 (Acp),- La Fédération des entreprises du Congo (Fec) section Kasaï-Oriental, promet de mener une campagne de sensibilisation et de conscientisation de la population, à la citoyenneté et à la lutte contre les antivaleurs, afin d’assurer la croissance économique de ladite province, selon la vision du Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le directeur provincial de la Fec, Dominique Ilunga, a fait cette annonce à l’occasion de la célébration retardée de la journée internationale de travail, dans la salle du club privé de la Minière de Bakwanga (Miba).

A l’occasion, il a tracé un tableau sombre de la situation économique de plus en plus dégradante que traverse la province du Kasaï-Oriental depuis des décennies, due notamment à la libéralisation de l’exploitation artisanale du diamant et aux différents pillages qui continuent à décourager certains investisseurs nationaux.

« Pour la Fec, les pillages que la province du Kasaï-Oriental a connus ont détruit des infrastructures sociales et économiques, causant la disparition des emplois. Pour pallier à cette situation, il faudra adapter nos enseignements dans les établissements supérieurs et universitaires, aux besoins réels de la société, afin de permettre aux jeunes diplômés d’acquérir le savoir et les compétences dont les entreprises ont réellement besoin pour leur épanouissement », a proposé Dominique Ilunga.

Il a appelé ses partenaires à travailler en parfaite harmonie, afin de maintenir, notamment la situation macro-économique ; améliorer le climat des affaires et formaliser les emplois informels ; instaurer le système d’autonomisation de la population à travers des micro-crédits ainsi que combattre la corruption sous ses diverses formes.

Neuf OPJ de la Miba prêtent serment devant le Procureur de la République

9 (neuf) Officiers de police judiciaire (Opj) à compétence restreinte de la société Minière de Bakwanga (Miba), ont prêté serment en fin de semaine dernière, devant le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance (Tgi) de Mbuji-Mayi, Tarro Kumedisa Atangana.

Dans son mot de circonstance, le Procureur de la République a exhorté les assermentés à observer, sans faille, les règles de la profession qui exigent, entre autre, l’honnêteté et l’objectivité lors de l’examen d’un dossier judiciaire, ce, en définissant clairement les infractions et/ou à classer un dossier sans suite en cas de doute. La prestation de serment de ces 9 (neuf) Opj à la Miba, vient combler le vide laissé par les retraités et les révoqués, rappelle-t-on. ACP/Kayu