Sud-Kivu : les représentants des groupes armés encore actifs prêts pour le désarmement

0
222

Bukavu, 24 mai 2022 (ACP).- Les représentants des groupes armés encore actifs dans les provinces du Sud-Kivu, Maniema et Tanganyika se disent prêts pour le désarmement en vue de contribuer au retour de la paix et au rétablissement de l’autorité de l’Etat dans leurs entités respectives.

Ils l’ont déclaré lundi 23 mai à l’issue des consultations avec une délégation de la présidence de la république et de l’Ambassade du Kenya en RDC au quartier général de la Monusco à Muhumba dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Ces représentants des groupes armés, reçus séparément par les membres de cette délégation, ont déclaré avoir répondu à l’appel du chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et sont prêts à l’accompagner pour le rétablissement de la paix sur toute l’étendue du pays.

Le représentant des groupes armés opérationnel dans le territoire de Walungu, Paulin Bahati Bashige, a profité de l’occasion pour demander à d’autres groupes qui trainent encore le pas à répondre favorablement à l’appel du chef de l’Etat et d’adhérer au programme DDRCS.

Les participants ont présenté quelques conditions pour que le processus avance normalement dans le bon sens, entre autres la libération de leurs collegues qui sont encore en prison et un bon traitement de ceux qui veulent intégrer la vie civile.

Les leaders des communautés tribales du Sud-Kivu regroupés au sein du Barza Intercommunautaire qui ont pris part à cette activité, ont promis à la délégation de sensibiliser les combattants des groupes armés à déposer les armes.

ACP/Zng/ODM/OB/Thd/MNI