Haut-Uélé : ouverture à Isiro d’un atelier de collecte des doléances des opérateurs  économiques

0
88

Isiro, 25 mai 2022 (ACP).- La ministre provinciale  du  Plan, budget, investissement, partenariat  public-privé,  transports et voies de communication du Haut-Uélé, Mme Françoise Sungufue, a procédé  mardi  à  Isiro, chef-lieu de province, à l’ouverture  d’un atelier de collecte des doléances des opérateurs économiques  du  domaine de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage et de l’industrie,  organisé  par une délégation des experts de l’Agence nationale pour la promotion de investissements (Anapi) venus de Kinshasa.

La cérémonie s’est tenue en présence du directeur du climat des affaires, Michel Maswapi Kipundo, des opérateurs économiques basés à Isiro ainsi que des membres de la société civile force vive de la province du Haut-Uélé.

Dans son discours d’ouverture, la ministre provinciale du Plan, Budget, investissement, partenariat public-privé, transports et voie de communication, Françoise Sungufue, a d’abord rendu les hommages au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour les efforts qu’il ne cesse de multiplier pour maintenir  la concorde nationale, le bon fonctionnement des institutions du pays, l’amélioration des conditions de vie de la population et celui du climat des affaires.

Tout en remerciant le gouverneur du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa, pour l’attention qu’il a toujours accordée aux doléances et desiderata et plaidoyers des opérateurs économiques de sa juridiction, Mme Françoise Sungufue a invité les participants à l’atelier à présenter et à débattre  sur le tableau réel de leur situation, à savoir les points forts, les points faibles ainsi que les potentialités, de sorte que la province du Haut-Uélé puisse disposer d’ une bonne base des données fiables.

« C’est à cette condition que l’Anapi, en sa qualité de guichet unique en matière d’investissement en République démocratique du Congo, dans son rôle du conseiller du gouvernement central et du gouvernement provincial, en matière d’assentiment du climat des affaires,  pourra remplir pleinement son rôle », a précisé la ministre provinciale Françoise Sungufue.

Le directeur  du climat des affaires, Michel Maswapi  et la cheffe de service, Mireille Mafuta, chargée de plaidoyer, tous de l’Anapi, ont rappelé à l’intention des participant à l’atelier, l’objectif poursuivi et attendu est d’arriver à collecter les doléances des opérateurs économiques qui œuvrent dans le secteur de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de l’industrie et de faire ainsi l’état des lieux du climat des affaires, afin de pouvoir vendre l’image de la province, appuyer les opérateurs économiques locaux et attirer des investisseurs étrangers.Au cours de la première journée des travaux, les parties prenantes se sont  regroupées en sous-commissions selon les différents secteurs pour des réflexions approfondies à présenter en plénière.  ACP/Kayu/OB/KJI/KMT/CDN