La MONUSCO tient au partenariat entre sa composante Police et la PNC, affirme le général Mody Bereshe

0
130

Kinshasa, 26 mai 2022 (ACP).- Le chef de la Police de la MONUSCO, le général de brigade Mody Bereshe, a affirmé que la mission onusienne tient au partenariat entre cette composante et la police nationale congolaise (PNC), pour la  protection civile qui doit prendre en compte le dialogue qui est engagé entre le gouvernement et les groupes armés qui pullulent dans l’Est de la RDC.

Il l’a dit jeudi, dans une émission sur la Radio Okapi, dans le cadre de la Journée internationale des Casques bleus, célébrée le 29 mai de chaque année, dont le thème retenu pour 2022 est : « Population, paix, progrès et importance des partenariats ».

« Le premier engagement de la MONUSCO est de faire en sorte que les communautés se parlent », a-t-il soutenu.

Le porte-parole de la PNC, le colonel Pierrot Mwanamputu a, de son côté, relevé l’apport de l’expertise de la Police de l’ONU pour la formation des formateurs de la PNC en matière de protection des personnes et de leurs biens. « Pour ce qui est de la sécurisation des personnes et de leurs biens, la protection au niveau physique des frontières, des régions minières, la lutte contre les braconniers, la Police de l’ONU apporte son expertise nécessaire pour la formation des formateurs de la PNC », a-t-il affirmé.

Il s’est félicité de ce partenariat entre la mission de l’ONU et la RDC entant que pays souverain, dont le plan quinquennal des actions prévoit la formation, l’équipement, la construction des infrastructures ainsi que la prise en charge des policiers.

Les débatteurs ont évoqué la protection des civils face aux attaques des rebelles du M23 au Nord-Kivu, la complexité de la question de la paix en RDC, et le retrait progressif de la MONUSCO de la province du Tanganyika.

Ils ont aussi parlé de l’apport des sections de la MONUSCO dans la protection des civils, les droits de l’homme, la réforme du secteur de la sécurité et le renforcement des institutions de l’État.

Collaboration Force onusienne-FARDC

De son côté, le commandant adjoint de la Force de la MONUSCO, le général de division Benoît Chavana, a parlé de la collaboration entre la Force de l’ONU et les FARDC, en cette période où les forces loyalistes exercent une pression militaire sur les groupes armés et terroristes dans le cadre de l’état de siège.

Il a rappelé le mandat de la Force onusienne en ce qui concerne la protection des populations civiles, indiquant que 13.500 Casques bleus ont été déployés à cet effet dans 14 provinces de la RDC, avec un certain nombre de bases temporaires à partir desquelles s’effectuent des patrouilles pour la protection des civils.

Cette émission a connu la participation des professeurs d’université, des étudiants et des membres de la société civile.

ACP/