RVA : le ministre des Transports donne des éclaircissements aux syndicalistes sur la proposition loi de l’aviation civile

0
187

Kinshasa, 27 mai 2022 (ACP).- Le ministre des Transports, voies de communication et de désenclavement, Chérubin Okende Senga, a donné des éclaircissements aux syndicalistes et dirigeants de la Régie des voies aériennes (RVA) sur la proposition de loi sur l’aviation civile, en cours de traitement à l’Assemblée nationale, au cours d’une séance de travail vendredi dans son cabinet de travail.

Convoquée sur demande de la délégation syndicale afin de mettre fin à la mauvaise information qui a gangrené les syndicalistes, qualifiant le ministre d’être la main noire derrière  cette proposition de loi au niveau de l’Assemblée nationale, le ministre des Transports, en sa qualité de tutelle du secteur aérien congolais, a dévoilé toute la vérité sur cette affaire, en rappelant les responsabilités de chaque partie par rapport à la proposition de cette loi qui est indispensable en prélude de l’audit de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) prévue en août prochain.

Cette loi, a-t-il fait savoir,  constitue l’argumentaire valable pour sortir le pays de la liste noire de l’Union européenne, ajoutant que ladite proposition de loi a été déposée au bureau de l’Assemblée nationale par son auteur, à savoir le député national André-Claudel Lubaya, depuis  septembre 2020.

Chérubin Okende a indiqué que la non-participation des experts de la RVA aux travaux de la commission Ati-Ntic de l’Assemblée nationale, incombe à la RVA étant donné que la direction générale était belle et bien  informée et avait reçu de la tutelle, des instructions afin de fournir à la commission les éléments nécessaires pour faire avancer le travail, et surtout  garantir les intérêts de la RVA.

Il s’est fait que, a souligné le ministre, aucun expert de la RVA n’a été envoyé par la direction générale à cette commission, alors que les experts de la Mettelsat et ceux de l’Autorité de l’aviation civile (AAC) étaient présent aux travaux de la commission de l’Assemblée nationale.

« Le  jour du débat général sur cette proposition de loi à l’Assemblée nationale, j’avais invité tous les directeurs généraux impliqués dans l’aviation civile à assister à cette séance plénière. Tous ont répondu à l’invitation sauf le directeur général de la RVA », a dénoncé le ministre des Transports.

A la suite des explications fournies,  les syndicalistes par le biais  de leur président  et du président du Conseil d’administration, Bienvenu Liyota,  ont  présenté leurs excuses au ministre, tout en promettant de s’assumer face à l’urgence.

Outre les dirigeants de la RVA et les syndicalistes, la réunion a connu la participation des directeurs généraux de l’Autorité de l’aviation civile (AAC),  de Mettelsat ainsi que des acteurs intervenants dans le secteur aérien  congolais.

ACP/ODM/RNL/NKV/SGB