Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, appelle les groupes armés à rejoindre inconditionnellement le processus de paix

0
275

Kinshasa, 28 mai 2022 (ACP).- Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a appelé les groupes armés à rejoindre inconditionnellement le processus de paix et salué l’engagement des forces de défense et de sécurité de la RDC dans la défense de la patrie, au cours de la 55ème réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée vendredi en visioconférence à la Cité de l’Union Africaine.

Au regard de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, le Président de la République a rappelé son engagement plusieurs fois renouvelé de ramener la paix et la sécurité dans cette partie du pays, priorité absolue de sa gouvernance. C’est dans ce cadre que s’inscrit notamment sa décision de proclamer l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu et l’appel lancé récemment aux groupes armés à s’engager inconditionnellement au processus de paix, à renoncer à la lutte armée et à revenir dans le rang des Congolaises et Congolais dignes de cette citoyenneté, a déclaré dans le compte-rendu du conseil des ministres lu à la Radiotélévision nationale congolaise, le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe.

Toutes ces initiatives, a souligné le Président de la République, ont reçu le soutien des Etats de la région de la Communauté de l’Afrique de l’Est et sont conduites dans le cadre de la mise en œuvre des résolutions du deuxième Conclave des Chefs d’Etat de Nairobi au Kenya.

Le Président de la République a condamné l’attitude d’un groupe criminel bénéficiant des appuis sans équivoques de certains acteurs régionaux qui ont décidé de rompre cet engagement républicain en s’attaquant aux forces de défense et de sécurité de la RDC, dans les positions qu’elles occupent dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo dans le Nord-Kivu.

La mésaventure de cette force négative née de la manipulation a rencontré l’engagement farouche et infaillible des FARDC à défendre chaque centimètre carré du territoire national face aux groupes des criminels et barbares qui écument certains coins non seulement du Nord-Kivu mais aussi de l’Ituri, a dit en substance Patrick Muyaya, ajoutant que le Président de la République a tenu à rassurer que les forces armées de la RDC ont repris le contrôle de la situation qui tend à se stabiliser, en repoussant les assauts de ceux qui ont décidé de s’attaquer à la RDC. Face à cette situation qui impose à la RDC des défis existentiels, le Président de la République a appelé à l’unité et à la mobilisation des Congolaises et Congolais à soutenir les vaillants soldats loyalistes qui, comme lui-même, sont déterminés à défendre les termes de leurs serments. Aux victimes des actes barbares de ces forces négatives et terroristes qui n’échapperont pas à l’action de la justice, le Président de la République leur a assuré le soutien de la nation, tout en chargeant le gouvernement à mobiliser tous les moyens nécessaires pour apporter à ses compatriotes et aux vaillants soldats engagés au front, un appui sans faille.

Nécessité de soutenir en permanence l’élan de l’amélioration du climat des affaires et des investissements

En faisant de l’amélioration du climat des affaires un pilier du programme du gouvernement,  le Président de la République a également rappelé qu’il a à cœur la ferme espérance que l’exécutif accorde toute l’attention que cette problématique mérite. Pour permettre au pays d’attirer les investisseurs et des capitaux, le Président de la République assure le suivi quotidien de l’exécution des tâches par les 16 ministres réformateurs. Tout en réservant l’appréciation spécifique de chaque ministère concerné à une prochaine réunion y relative, il a invité les ministres réformateurs et les autres membres du gouvernement à redoubler d’efforts pour mieux faire dans ce domaine.

De la situation de la crise pétrolière

Concernant, la situation de la crise pétrolière qui sévit présentement au pays, le Premier ministre a, dans sa communication, rassuré l’opinion que les produits pétroliers concernés sont en cours d’acheminement pour renforcer le stock existant et ainsi combattre la flambée des prix.

Le Gouvernement tiendra compte du coup social d’une éventuelle levée de cette subvention et veillera à ce que quelle que soit la situation, tous les équilibres nécessaires soient sauvegardés, a déclaré le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya.

En outre, le Premier ministre a fait une  brève restitution de la réunion de sécurité qu’il a présidée le 27 mai dernier sur instruction du Président de la république, axée sur la situation sécuritaire qui prévaut dans l’Est du pays, principalement au nord Kivu. Après avoir passé en revue toute la situation sur le terrain, et au regard des rapports des services, quelques options sur le plan opérationnel, diplomatique, humanitaire et économique ont été levées et transmises au Président de la République.