119 OPJ de la DGI Kongo Central prêtent serment à Matadi

0
305

Matadi, 02 avril 2022 (ACP).- 119 vérificateurs polyvalents de la Direction provinciale des impôts (DGI)/Kongo Central ont prêté, le weekend dernier, au cours d’une cérémonie organisée à l’hôtel Benji Palace à Matadi, serment en qualité d’officier de police judiciaire (OPJ) devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Matadi, le magistrat Piepie Mukuna Tshile.

Parmi ces OPJ,  47  dont 11 femmes  sont  issus de l’Ecole nationale des finances (ENF) de la promotion 2009  tandis que 72 de la promotion 2022 dont 11 femmes, ont  également  suivi leur formation sur place à Matadi.

Ces OPJ ont juré obéissance à la Constitution et aux lois de la République Démocratique du Congo, de remplir fidèlement les fonctions qui leurs sont confiées et d’en rendre loyalement compte à l’officier du ministère public.

« C’est donc pour la première fois que la DGI Kongo Central enregistre un nombre aussi important des vérificateurs polyvalents des impôts », a souligné le directeur provincial de cette régie financière,  Éric Bulundwe, rappelant que l’administration fiscale de la DGI étant donné que le système fiscal congolais soit déclaratif, ce qui veut dire que les contribuables souscrit librement à ses déclarations auprès de cette l’administration, cette dernière dispose du pouvoir de contrôler les déclarations des assujettis et cela au travers un contrôle fiscal.

Le procureur de la République ne peut se saisir et exercer des poursuites sur les infractions, notamment l’omission de déclaration et la discrimination volontaires, la passation délibérée des écritures fictives ou inexactes dans le livre de compte,  l’incitation du public à refuser ou retarder le paiement d’impôt, l’agression ou outrage envers un agent de l’administration des impôt, qu’à la requête de l’agent de l’administration de l’impôt revêtu de la qualité de l’ OPJ de la DGI comme ceux qui viennent de prêter serment, a précisé M. Eric Bulundwe dans son discours de circonstance.

Le directeur provincial de la DGI a invité ces vérificateurs polyvalents à faire preuve de la technicité et de l’éthique dans l’exercice de leur métier, en respectant le sens de leur serment avec cette qualité de l’OPJ.

Quant au procureur de la République, Mukuna Tshile, qui a reçu le serment de ces récipiendaires, il a appelé les OPJ de la DGI au respect du serment, soulignant qu’à défaut de le faire comme promis, il sera obligé d’interroger et d’appliquer la loi selon ce qui viendra du code pénal et ce sera, a-t-il prévenu, la stricte réalité.

« J’ai une porte grandement ouverte, je n’hésiterais pas de vous donner un mandat d’amener pour contraindre quelqu’un à payer ses impôts », a assuré le procureur près le tribunal de grande instance qui a fait comprendre que « même le Chef de l’Etat qui prône l’Etat de droit a un salaire qui provient des impôts que la DGI perçoit’’.

Il a demandé aux récipiendaires d’être sérieux et de faire de leur mieux pour maximiser les recettes de l’Etat dans le souci de faire avancer la politique du Chef de l’État.

Des cartes de service d’Officier de police judiciaire seront remises très prochainement à ces vérificateurs polyvalents par le procureur de la République en signe loyal du travail d’OPJ pour rendre compte à qui de droit. ACP/ZNG/RNL/NKV/NIG/TKM/SGB/MNI