Intronisation à Kinshasa des dix nouveaux membres au sein de l’Académie congolaise des sciences

0
586

Kinshasa, 8 juin 2022(ACP).-Le président de l’Académie congolaise des sciences (ACCOS), le Pr DR Jean Jacques Muyembe a présidé, mercredi, à l’hôtel au River Sultani à Kinshasa, une matinée scientifique et d’intronisation des dix nouveaux membres au sein de cette société savante.

Selon les organisateurs, l’objectif de cette matinée était d’identifier les acquis, les capacités et les potentialités sur les ressources naturelles en RDC.

Elle a visé également de promouvoir l’utilisation du savoir scientifique pour le développement en tenant compte des principes sociétaux et proposer les mécanismes de la recherche et du développement en matière de ressources naturelles et humaines en RDC, ont-ils dit.

Cinq thématiques ont été abordées par les différents intervenants, à savoir : l’exigence du respect des normes environnementales relatives à l’expédition des ressources humaines, le contrôle du respect des normes environnementales dans l’exploitation des ressources naturelles, l’élite contre l’exploitation illicite des ressources naturelles, l’importance de l’utilisation des données pour les politiques et programmes efficaces : cas des ressources naturelles ainsi que la thématique comment passer de la malédiction à la prospérité partagée.

Dix membres intronisés dans l’ACCOS

Le Pr Muyembe a invité les dix professeurs des universités congolaises et étrangères, nouvellement intronisés dans cette société savante à renforcer la vulgarisation des résultats de leurs recherches pour rendre service à la société congolaise.

« Il ne sera pas question de se plaindre sur la situation du pays mais plutôt contribuer efficacement à apporter des solutions idoines aux problèmes du pays. L’ACCOS a été créée comme une société savante prête à trouver des solutions aux problèmes du pays », a expliqué le Pr Muyembe, avant d’ajouter que « Seule la recherche de pointe avec impact réel et social peut développer la société. L’ACCOS sert d’un cadre de conseil au gouvernement dans la mise en œuvre des résultats de la recherche scientifique pour implémenter le développement durable ».

Les académiciens, à savoir, les professeurs Stanislas Sulu Maseb, Jean Georges Kamba, Pius Mpiana, Balthazar Ngoy-Fiama, Josette Shaje, Sylvain Shomba Kinyamba, Wembonyama Okitotsho et Steve Mwanza intronisés, ont salué le choix porté sur eux pour faire partie de cette société savante.

Le Pr Georgette Shaje, une première femme intronisée dans ce cercle, a réaffirmé sa détermination à travailler pour le bien de la société congolaise. ACP/