Le Président Félix Tshisekedi salue les trois mémorandums signés entre la Belgique et la RDC

0
325

Kinshasa, 8 juin 2022 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a salué, mercredi, au Palais du peuple, les trois mémorandums d’entente signés entre le Royaume de Belgique et la RDC dans les domaines de la coopération au développement, des finances et des affaires étrangères auxquels s’ajoute le secteur diamantaire et le domaine portuaire.

Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a, à cet effet, exprimé sa reconnaissance envers la Belgique pour les actions qui témoignent de sa volonté réel de contribuer au développement de la RDC.

Il a parlé de quelques projets soutenus par la Belgique  notamment l’électrification du territoire de Lubero situé dans la périphérie du Parc national des Virunga au Nord-Kivu et le projet de Yangambi dans la province de la Tshopo.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui de l’initiative du projet «  Kin emploi » qui est un vecteur de création d’emploi pour les jeunes ainsi que des contacts renoués entre les opérateurs économiques belges et congolais dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires.

Il a, en outre, lancé un vibrant appel aux entreprises belges intéressées par le marché congolais dans l’optique de matérialiser les échanges qu’il avait eus avec les représentants de leur corporation lors de sa première visite en Belgique.

Le Président Félix Tshisekedi a, une fois de plus, parlé du  drame vécu par les populations de l’Est de la République, dont la majorité des victimes sont des femmes, des jeunes filles  et des enfants, avant de saluer des efforts déployés par les  Forces armes de la RDC (FARDC) qui, au vue du sacrifice suprême, tiennent à venir à bout de cette insécurité persistante.

Le Roi Philippe salue le leadership du Président Félix Tshisekedi

Le Roi Philippe a, de son côté, salué le  leadership du Président Félix Tshisekedi ayant amené la RDC à revenir dans le concert des Nations et d’écrire un nouveau chapitre dans les relations entre la RDC et la Belgique, afin de léguer aux générations futures, une mémoire réfléchie et pacifiée dans l’histoire commune, que les peuples de deux pays ont depuis 62 ans.

Il a également réitéré ses regrets pour les exactions  et humiliations que les Congolais ont subies pendant le régime colonial belge, caractérisé notamment par l’exploitation et la dictature.

« La Belgique voudrait repartir sur de nouveaux fondements positifs », a-t-il affirmé, avant de condamné la persistance des violences et des tueries dans l’Est de la RDC. ACP/