Le Roi Philippe II réaffirme ses regrets au peuple congolais suite aux blessures du passé colonial

0
468
Le Roi Philippe prononçant son discours au palais du peuple à Kinshasa

Kinshasa, 08 juin 2022 (ACP).- Le Roi des Belges Philippe II a réaffirmé, mercredi, devant les députés et sénateurs, les membres du gouvernement et les forces vives de la société civile  venus au Palais du peuple, ses profonds regrets les blessures du passé colonial.

« A l’occasion de mon premier voyage au Congo, ici même, face au peuple congolais et à ceux qui aujourd’hui encore en souffrent, je désire réaffirmer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passé. Sincères regrets que j’avais exprimés dans la lettre que je vous ai adressée, Monsieur le Président, il y a deux ans maintenant, pour le 60ème anniversaire de l’indépendance », a déclaré le Roi Philippe II.

Il a affirmé que le régime colonial était basé sur l’exploitation et la domination, une relation inégale, en soi injustifiable, marqué par le paternalisme, les discriminations et le racisme en donnant lieu à des exactions et des humiliations.

Le Roi Philipe II a rappelé qu’il y a 62 ans, le Congo et la Belgique avaient  tourné une page essentielle de leur histoire commune, ce qui a permis à la RDC à prendre sa place, pleine et entière, dans le concert des Nations. « Aujourd’hui, vous souhaitez écrire un nouveau chapitre dans nos relations et regarder vers l’avenir, encouragés par la formidable jeunesse du peuple congolais qui ne demande qu’à valoriser ses talents. Ecrivons ce nouveau chapitre ensemble », a-t-il souhaité.

« Monsieur le Président, vous et moi sommes trop jeunes pour avoir vécu le Congo d’avant son indépendance. Mais pour vous, comme pour moi, la présence belge au Congo, avant 1960, laisse aussi un héritage qui a ancré le pays dans ses frontières actuelles. La préservation de l’intégrité territoriale du Congo est une préoccupation majeure que nous partageons », a-t-il dit.

La Belgique déterminée accompagnée le processus d’instauration de la paix dans la partie EST du pays

Le Roi des Belges a précisé qu’avant même l’indépendance, le futur Premier ministre Patrice Lumumba prônait déjà le maintien de l’unité de la nation congolaise. C’est ainsi, a-t-il ajouté, l’instabilité dans l’Est du pays où règnent trop souvent une violence inhumaine et l’impunité, demeure une grande source d’inquiétude pour nous tous et cela ne peut plus durer, il en va de notre responsabilité à tous d’y remédier.

Le Président Félix Antoine Tshisekedi et le Roi Philippe lors d’un entretien au Palais de la Nation

« Vous pouvez compter sur le soutien de la Belgique, au sein des instances internationales, à toute initiative visant à la stabilité et au développement harmonieux de l’Afrique des Grands Lacs. La reprise progressive de notre coopération militaire s’inscrit dans la même logique », s’est-elle déterminée.

Il a remercié vivement le Président pour son invitation et témoigné sa joie de découvrir le Congo ainsi que de l’accueil qui lui est resserve. « Je m’adresse ici, à travers vous tous, à tout le peuple congolais, Je veux vous dire l’affection et l’amitié que je ressens en Belgique à votre égard. Vous, les femmes et les hommes de ce pays, vous êtes le cœur de la nation. Face aux situations difficiles, votre dignité et votre courage forcent le respect », a-t-il renchéri. 

Le Roi des Belges a, en outre, salué le prix Nobel de la paix et prix international Roi Baudouin  pour le développement, Dr Denis Mukwege pour  l’action admirable  qu’il mène, avec courage et détermination,  en faveur de femmes à l’Est de la RDC. ACP/Kayu/RNL/Fmb/NKV/SGB