2ème réunion jeudi à Kinshasa des ministres de la Justice de la région des Grands Lacs

0
262

Kinshasa, 15 juin 2022 (ACP).-La deuxième réunion des ministres de la Justice des pays membres de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL) axée sur le renforcement de la coopération judiciaire dans cet espace démarre  jeudi à Kinshasa.

Selon une source du ministère congolais de la Justice, ces assises organisées sous le Haut patronage du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, ont été précédées pendant deux jours des travaux des experts du réseau sur la coopération judiciaire de la CIRGL.

Ceux-ci avaient notamment pour objectifs, l’évaluation du progrès accompli dans le traitement des cas de criminalité transfrontalière (avec focus sur l’ exploitation illicite des ressources naturelles et des cas impliquant des éléments négatifs), l’examen de la marche à suivre pour relever les défis et la  finalisation les préparatifs de la réunion ministérielle régionale sur le renforcement de la coopération judiciaire. Les experts se sont accordés également sur un modèle des lignes directrices en matière d’entraide judiciaire dans les affaires pénales.

Pour sa part, Yannick Olsen Ondaye, substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Pointe-Noire, en République du Congo, a déclaré que l’industrie du crime transfrontalière est quelque chose de très élaborée : « elle fonctionne plus vite que les institutions de l’ Etat » .

 « Si nous sommes là, c’est pour jouer un rôle majeur dans l’interception de tous ces malfrats qui pullulent un peu partout », a-t-il martelé. Pour lui, la question de la protection des magistrats est avant tout une question de souveraineté. La Justice est rendue et des poursuites faites, au nom des peuples de nos pays.

De son côté, Pierre Giraud, magistrat français à Paris, en France et ancien adjoint à l’ Autorité centrale française en matière de coopération pénale internationale, a soutenu que « pour tous les États, c’ est un défi permanent, parce que les criminels ont souvent une longueur d’ avance et sont organisés ».

« Il est important de développer des outils en matière de coopération internationale, pour que les enquêtes dirigées dans un pays donné trouvent une résonance dans les pays étrangers », a-t-il dit en substance. ACP/Kayu/CDN/MOP/HDD