V.Club, Don Bosco et Mazembe convoqués lundi à la FECOFA sur le dossier Matutala

0
262

Kinshasa, 19 juin 2022 (ACP).- La Fédération congolaise de football (FECOFA), a  convoqué  l’AS V.Club de Kinshasa, Don Bosco et Mazembe de Lubumbashi, lundi, à son siège, situé dans la commune de la Gombe, à Kinshasa, pour une réunion autour du dossier du joueur Matutala Kiniambi, indique un communiqué de l’instance faîtière du football congolais, parvenu dimanche, à l’ACP.

Selon la source, la FECOFA qui a reçu la sentence arbitrale  motivée, rendue par le tribunal Arbitral du Sport (TAS), dans la procédure arbitrale d’appel opposant l’AS V.Club à l’organe technique du football national et au CS Don Bosco  de Lubumbashi, invite toutes les parties prenantes dans le dossier à la retenue:

« Tenant compte de diverses recules que nous avons suivi tant dans la presse que dans les réseaux sociaux, nous invitons les dirigeants des clubs concernés à la retenue et d’éviter  toute déclaration dans les médias,  en attendant l’issue de la séance de travail prévue, lundi, entre la FECOFA, la Commission de gestion (COGES) de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), l’AS V.Club, le CS Don Bosco et le TP Mazembe », stipule le communiqué de presse, ajoutant que dans la pratique du football, rien ne peut remplacer  la loyauté, la discipline et le fair-play.

Deux autres  dossiers  nécessitent le regard des décideurs sportifs

En attendant qu’on en sache davantage sur le dossier du joueur Matutala qui a requis l’expertise du TAS, l’on ne peut non  plus oublier un autre dossier  dont les conclusions définitives de la FECOFA ou de la Commission de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) traînent en longueur.

Il s’agit de celui relatif au transfert du joueur Mercey  Ngimbi Mvumbi de l’AS Maniema Union de Kindu au TP Mazembe de Lubumbashi et sur lequel l’opinion sportive nationale ne comprend rien du tout, d’autant que les décideurs ont de la peine à s’y prononcer.

Dans l’intervalle, un autre dossier,  vieux de 12 ans, est  exhumé au Tribunal de Grande Instance de Matete. Et pour cause, le propriétaire d’un bus loué par V.Club, à Lubumbashi,  en 2010, et brûlé  à l’issue de l’opposition entre les Englebertois et les Dauphins noirs de la capitale (1-1), est en instruction aupres cette instance judiciaire. ACP/C.L/Awa