EPST: Tony Mwaba et Jules Alingete planchent autour du paiement des prestataires du TENAFEP

0
382
Le ministre de l'EPST, Tony Mwaba Kazadi (à g.) aux côtés de l'inspecteur général des Finances, Jules Alingete

Kinshasa, 20 juin 2022 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le Pr Tony Mwaba Kazadi, a échangé lundi, avec l’inspecteur général des Finances, chef de service (IGF), Jules Alingete, autour du paiement des prestataires du Test national de fin d’études primaires, au cours d’une audience qu’il lui a accordée en son cabinet de travail dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

« Nous avions fait un travail, donc il était de notre devoir de venir vers le ministre de l’EPST pour présenter les propositions, et nous en avons discuté. Et je pense que nous sommes tombés d’accord pour que le plus rapidement que possible, les intervenants du TENAFEP 2021 ainsi que ceux de 2022 soient payés par la voie bancaire, le code comptable et les provinces éducationnelles », a révélé l’IGF Jules Alingete.

S’agissant de la prime des prestataires du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP), aujourd’hui appelé Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP), Jules Alingete a indiqué que toutes les batteries sont mises en marche au niveau des ministères du Budget et des Finances afin qu’elle soit payée dans les meilleurs délais pour les sessions de 2020, 2001 et 2022.

Suite à quelques difficultés de transport aérien, le ministre Tony Mwaba Kazadi a, de ce fait, informé l’IGF du report du TENAFEP, aujourd’hui appelé Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP).

La gratuité des frais de passation de l’ENAFEP étendue aux élèves des écoles privées

Par ailleurs, le ministre de l’EPST, Tony Mwaba, a annoncé le même jour, l’extension de la gratuité des frais de passation de l’ENAFEP aux élèves des écoles privées.

Il a fait cette annonce lors d’une rencontre qu’il a eue avec les responsables de l’Association nationale des écoles privées agréées, les Promoteurs des écoles privées (ASSONEPA).

Il a, en outre, instruit tous les promoteurs des écoles privées agréées à lutter contre les antivaleurs, notamment  contre le monnayage des bulletins, la corruption des inspecteurs de l’EPST œuvrant aux centres de passation et de correction des examens d’État ainsi que le passage sans bulletins des élèves non en règle. ACP/