Formation à Ngaliema des jeunes  âgés de 25 à 30 ans au métier de la menuiserie  

0
99

Kinshasa, 23 juin 2022 (ACP)-.  M. Ngalapa Kawuba, président des artistes artisanaux et directeur général de l’entreprise de menuiserie qui porte son nom située à Binza-Delvaux, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa, a indiqué que son entreprise forme des jeunes dont l’âge varie entre 25 et 30 ans au métier de la menuiserie afin de les rendre autonomes et responsables dans la société.

M. Ngalapa l’a dit, jeudi lors d’un entretien avec l’ACP, sur l’objet de la société qui porte son nom et son utilité en République démocratique du Congo (RDC).

Il a fait savoir, à cet effet, que la menuiserie est un métier très bénéfique qui demande vigueur, patience, amour et talent.

Dans ce cadre, a-t-il dit, plus d’une trentaine des jeunes apprenants dont l’âge varie entre 25 à 30 ans, passionnés de ce métier, suivent une formation en menuiserie sur l’état à travers le maître formateur et un chef d’atelier dans un espace ouvert de plus de 6 (six) mètres longeant la route Matadi, en son axe compris entre le Centre supérieur militaire et le marché de Delvaux.

Il a fait remarquer que sur cet espace, se trouve exposés des chef-d ‘œuvres, notamment des lits, des canapés, des salles à manger, des armoires, des salons, des chaises, des garde-robes et des chaises traditionnelles dénommées  « Kekele ».

Les apprenants suivent les enseignements théoriques et pratiques sur le chantier afin de transformer le bois en œuvres utiles pour la société et qui constitue la matière première de la société Ngalapa.

Ces jeunes artistes dévoués et pleins de talents prêts à transformer un morceau de bois en  un chef-d’œuvre expriment leurs passions en plusieurs matériaux très diversifiés comme la fabrication des meubles, notamment des salons,  salle à manger,  garde-robe, rotin vannerie fibres végétales pour réaliser les objet notoirement les paniers ou encore le kekele, le garnissage (la mousse ou du latex pour donner de l’épaisseur) , l’ébénisterie (un transformateur du bois à un mobilier fonctionnel ou décoratif), la charpenterie, le peintre ainsi que la réparation des meubles.

De l’origine du bois

La matière première qui est le bois provient de l’ancienne province de l’Equateur où il est coupé, taillé et limé sur mesure. Il s’achète par cubage auprès des fournisseurs  qui le revendent en détail et en gros sur le marché, a dit M. Ngalapa.

Il a fait savoir qu’avec un mètre  cube, on peut fabriquer cinq salles à manger et plusieurs modèles confectionnés par lui-même, notamment un salon complet composé des trois canapés nommé « Ngalapa » et deux chaises appelées « Kawuba », des lits à tiroir caché, un salon appelé « Bouton-Bouton », canapé L et tant d’autres modèles inspirés sur internet dont le prix varie selon la demande du client.

M. Ngalapa a regretté par ailleurs que les produits de son atelier sont confrontés à la concurrence avec les œuvres qui proviennent de l’extérieur.

Selon lui, les Kinois en particulier et les Congolais en général ne savent pas valoriser leurs propres produits mais donnent de l’importance aux produits importés. ACP/Zng/RNL/NKV/MMC/HBB/NMM