Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa lance l’opération « Zéro épaves sur les artères publiques »

0
548

Kinshasa, 23 juin 2022 (ACP).- Le vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, Gérard Mulumba, a lancé mercredi, sur la route Poids Lourds, dans la commune de Limete, l’opération « Zéro épaves sur les artères de publiques » de la capitale, en compagnie du bourgmestre de cette municipalité, Douglas Nkulu Numbi.

L’autorité urbaine a, durant cette opération débutée de la 3ème rue  jusqu’au pont Matete, fait la ronde à pieds pour sensibiliser les propriétaires des garages, des kiosques, des revendeurs des matériaux en fer, des restaurants de fortune, des parkings et autres occupants des emprises publiques, à prendre des dispositions nécessaires pour dégager les voies publiques avant dimanche prochain.

Le vice-gouverneur de Kinshasa a affirmé : « si ces derniers n’exécutent pas ces ordres, ils subiront la rigueur de la loi, car l’opération Kinshasa Bopeto ne doit pas souffrir de la mauvaise foi des inciviques ».

Il a saisi l’occasion pour solliciter l’implication totale du commissaire provincial de la police de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo, pour la réussite de cette opération qui va s’étendre sur toute  la capitale.

De son coté, le bourgmestre de Limete, Douglas Nkulu, a fait savoir que c’est un motif de satisfaction d’être appuyé par le vice-gouverneur Gérard  Mulumba qui a pris à bras le corps  la vision du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Première visite du vice-gouverneur aux chantiers de réfection des routes

Par ailleurs le vice-gouverneur de Kinshasa, Gérard  Mulumba, a effectué le même jour, sa toute première descente sur le terrain pour s’imprégner de l’évolution de quelques chantiers de modernisation et de construction des routes dans la capitale congolaise.

Gérard Mulumba, qui a commencé sa tournée par la 7ème rue dans la commune de Limete où il a palpé du doigt les travaux de rénovation de la route menant au quartier Industriel,  effectués par la société « Moderne construction », a constaté le ralentissement de ces travaux suite aux constructions anarchiques sur ce site, alors que l’ouvrage était déjà en phase terminale.

Il a échangé sur place avec la notabilité, les propriétaires desdites maisons construites anarchiquement et l’Office des voiries et drainage (OVD), afin de faire la lumière sur cette situation et d’en trouver de solution.

Il a ordonné la démolition de tous ses bâtis, endéans 48 heures de préavis, afin de permettre aux occupants d’évacuer leurs biens.

   ACP/Zng/RNL/NKV/MMC/HBB/NMM