Résolution des conflits de limites entre la Tshopo et le Haut-Uele  

0
283

Isiro, 23 juin 2022(ACP).- La délégation des experts du ministère de l’Intérieur et de l’Institut Géographique du Congo est arrivée dernièrement à  pour la résolution des conflits des limités dans la Grande orientale entre la Tshopo et le Haut-Uélé.

A l’issue de deux jours des travaux intenses organisés à Isiro  aux préparatifs de la décente sur le terrain, le choix est porté,  à cette première décente de la mission, mercredi 22 juin, sur la rivière Enva comme limite qui sépare le territoire de Wamba du Haut-Uele, et le territoire de Bawasende de la province de la Tshopo, avec les villages limitrophes Bavadili de la Tshopo et Bavangeli du Haut-Uele.

Sur place au terrain, les experts ont indiqué le point de repère et  précisé la limite de ces deux entités, qui tombe juste sur le lit de la rivière Enva, en se basant sur la loi organique numéro 15/006 du 25 mai 2015, portant fixation des limites des provinces et la ville de Kinshasa.

C’était en présence de toutes les parties prenantes, notamment le ministre provincial en charge de l’Intérieur de la province de la Tshopo, les députés nationaux et sénateurs du Haut-Uele et de la Tshopo ainsi que ceux de l’Ituri; le vice-président de l’Assemblée provinciale,les Administrateurs des territoires , chefs des chefferies et secteur et notables concerné par cette situation, ainsi que des experts du ministère de l’Intérieur et de l’Institut géographique du Congo.

Tour à tour, les membres de la délégation ont témoigné sur le travail réalisé par des experts qui se sont basés sur la loi organique et les données satellitaires.

Pour l’élu national de la Tshopo, André Epakala, « le problème des routes que crée le gouverneur Baseane Nangaa » , c’est le problème de développement de la RDC dans son ensemble, et non pas seulement pour le Haut-Uele, mais aussi pour  la Tshopo. Donc cette limite peut passer et tout le monde s’est mis d’accord.  Pour sa part, l’élu du Haut-Uele, Chrispin Atama Tabe, après trois jours de séance dans une salle, les experts ont indiqué, après lecture de la loi et les données satellitaires, que la limite fixée à ce niveau-là, entre le territoire de Bawasende et Wamba, c’est la rivière Enva. Il est question maintenant de respecter cette limite administrative, a-t-il précisé.

Notons que cette forte  délégation a regagné la ville d’Isiro tard dans la nuit
et une seconde décente est programmée dans les jours qui suivent dans la province de l’Ituri. ACP/Zng/RNL/NKV/MMC/HBB/NMM