La plateforme CAFCO réussit à réunir un échantillon des actrices- clés du développement à Matadi

0
71

Kinshasa, 26 juin 2022 (ACP).-La représentante  du « Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) », Evelyne Mbata a, à l’issue des assises sur le thème : « Genre et Gouvernance ; professionnalisation du leadership féminin » tenues à Matadi, au Kongo Central du 21 au 24 juin courant,  déclaré que les femmes actrices-clés du développement réunies sous la houlette du Conseil présidentiel de veille stratégique (CPVS), sont un échantillon de la capacité de mobilisation dont fait preuve sa plateforme dans le pays.

Ces femmes, étant déjà au service de la nation, travaillent à la base dans les provinces de Kinshasa, du Kwango, du Kwilu et du Maindombe. Elles ont été ciblées pour traduire dans les faits, le mécanisme de suivi des engagements du chef de l’Etat, a- t- elle dit Mme Mbata, notant que cette rencontre a été également un moyen indiqué pour favoriser les échanges entre les femmes.

Elle a, à cette occasion, exprimé la solidarité des femmes de sa plateforme envers les populations de l’Est soumises à des exactions  commises à leurs endroits par les ennemis de la RDC.

Quant au participantes à ce séminaire atelier, elles se sont engagées, dans leur mot lu par Nadine Nseka , à jouer le rôle citoyen, à surveiller le travail qui a été fait pour le bien-être des communautés et à accompagner le progrès en matière de sexe et d’autonomisation économique des femmes. Elles entendent ainsi  mettre en exergue les services sociaux au travers de ce mécanisme citoyen de relais pour le suivi des engagements du chef de l’Etat qu’elles veulent actifs et durables pour leurs territoires au sein de leurs provinces respectives.

Les participantes ont demandé au gouverneur de la province du Kongo Central de tenir en compte l’article 14 de la Constitution de la République, lors de la formation de son cabinet et du choix des ministres dans son gouvernement.

Le rapport synthèse du séminaire atelier lu par Mme grâce Lula, fait état des exposés de l’expert du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), François Elyka qui a défini à l’attention des participantes des concepts-clés relatifs aux trois valeurs du partenariat (solidarité, équité, redevabilité) et aux trois autres éléments fondamentaux du changement inhérent à la politique, à l’économie.

Il a également passé en revue les règles de la gouvernance et les différents rôles que jouent les acteurs dans la gouvernance. Il s’agit du rôle informationnel, du rôle interpersonnel, du rôle décisionnel.

La mission principale du CPVS et de son cadre stratégique ainsi que de ses deux outils notamment la feuille de route et le « dash board », ont été présentés aux femmes par la coordonnatrice adjointe de cette institution, tout en appelant les femmes à s’approprier la vision du chef de l’Etat.

C’est aussi la raison de la marche de vendredi dernier pour exprimer leur ras le bol et indignation face à cette situation, a signalé en passant Evelyne Mbata. ACP/