Participation active des femmes de l’ACP à la marche de soutien aux FARDC à Kinshasa

0
130

Kinshasa, 26 Juin 2022 (ACP).- Les femmes de l’Agence Congolaise de Presse (ACP) ont activement pris part aux côtés de celles de différentes structures de la société civile  dont l’ Union Congolaise des Femmes des Médias ( UCOFEM), à la marche de soutien des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), organisée par le Cadre de concertation permanente de la Femme congolaise (CAFCO).

Pour Mme Felly Kanku du CAFCO, cette marche, partie de la Gare centrale au Palais de la Nation dans la commune de la Gombe, avait aussi comme objectif, de dénoncer les violences faites aux femmes et aux enfants dans l’Est du pays par les agresseurs rwandais.

 « Trop c’est trop! Levons-nous pour soutenir nos vaillants FARDC contre cette agression, non au Viol comme arme de guerre,  » 12 millions de morts, non à la balkanisation de la RDC », pouvait t- on lire sur les différentes banderoles et affiches imprimées à cet effet ainsi que les tenues portées par les participantes à la marche. Celles-ci étaient habillées en noir avec un foulard ou bandeau blanc sur la tête.

 Les femmes derrière CAFCO sont venues dire qu’il faudrait marcher contre l’occupation illégale la RDC. « Nous ne tolérons pas une autre agression contre la RDC », a dit Mme Kanku, en remettant une bible destinée au Chef de l’Etat à son directeur de cabinet Adjoint en charge des questions Juridiques, Nicole Bwatshia.

Mme Bwatshia qui a réceptionné cette bible, a reconnu que cette dernière contient des paroles de paix, puisque Jésus lui-même est venu pour la paix. « Je prends cette bible que je remettrai personnellement au Chef de l’État pour lui montrer qu’il n’est pas seul, mais avec les femmes derrière lui. Votre marche démontre l’esprit que vous avez », a-t-elle poursuivi, soulignant que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est déterminé à imposer la paix tant avec nous même qu’avec la communauté internationale ».

Les femmes de l’ACP exhortées à faire une bonne communication de la situation de l’Est

Par ailleurs, le directeur de cabinet Adjoint du Cabinet du Chef de l’État en charge de questions Juridiques, Nicole Bwatshia, a exhorté les femmes de l’Agence Congolaise de Presse (ACP) à faire une bonne communication de la guerre qui sévit à l’Est du Pays.

Mme Bwatshia, l’a dit en faisant la ronde de tous les banderoles et calicots pour lire les différents messages affichés et écouter attentivement tous les messages des femmes venues de différents coins de la ville pour répondre à cet appel du CAFCO.

Mme Elsa Indombe, présidente de l’AFE/ ACP a expliqué à Mme Bwatsha que l’ACP a, en plus de suivre et de rapporter en temps réel les informations sur la situation de l’Est du Pays, voulu se joindre aux autres femmes des entreprises publiques regroupées au sein du Réseau des femmes des entreprises publiques (REFEC) et des associations de la société civile afin d’apporter son soutien aux FARDC et dénoncer l’occupation illégale des forces rwandaises en RDC. ACP/