OMS: ouverture de l’atelier régional de renforcement de capacités de préparation contre le choléra

0
203

Kinshasa 27 juin 2022 (ACP).- L’atelier régional de renforcement de capacités des préparations des acteurs impliqués dans la lutte contre le choléra, s’est ouvert lundi, 27juin au Village Venus à Bibwa, dans la commune de la Nsele, à Kinshasa et se clôture mercredi, 29juin 2O22.  Cet atelier a pour objectif de renforcer les capacités des pays prioritaires à répondre rapidement et efficacement aux épidémies de choléra, afin de réduire la morbidité et la mortalité et l’impact socio-économique.

Donner à chaque pays participant une équipe des formateurs afin que ces derniers aillent, à  leur tour, former dans leurs pays des équipes de terrain pour que chaque pays soit préparé à détecter les épidémies de choléra dans un temps record de 24h ou 48h.

Organisé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec le  partenariat des Médecins sans frontières, la Fédération internationale de la Croix rouge et le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef), cet atelier de trois  jours regroupe quatre pays : le Bénin, le Burundi, le Congo-Brazza, la République Centrafricaine et la RDC.

Pour le chargé de bureau de l’OMS en RDC, Vincent Dossou, chaque année, 12 à 15 pays sont touchés par l’épidémie de choléra. En 2021, particulièrement, 130.000 cas et 4000 décès étaient enregistrés. Face à cette situation, il est important que les pays soient renforcés pour détecter et répondre à chaque moment où l’épidémie surgit. Le gouvernement, représenté par le secrétaire général à la Santé, Bodi Ilonga Bompoko,  estime que les conditions précaires en eau, hygiène et assainissement de nos pays demeurent de facteurs favorisant et déclenchant de choléra en Afrique. En RDC, on note une réduction de l’incidence des cas de 78% et 90% de la  mortalité comparativement à  l’année 2017.

En 2021, la situation était marquée par une forte épidémie de choléra dans la ville Kalemie avec 12.093 cas pour 209 décès. Cette situation exige une préparation adéquate. Le souhait du gouvernement est de voir éliminée cette maladie qui endeuille la communauté.  D’où des stratégies doivent être mises en place pour faire face à cette épidémie. ACP/Kayu/JFM/NKV