Sud-Kivu : 123 policiers formés sur la police des mines et hydrocarbures

0
288

Bukavu, 27 juin 2022 (ACP).- 123 policiers dont 9 (neuf) policières viennent de clôturer ce lundi 27 juin, la formation en police des mines et hydrocarbures organisée par le gouvernement congolais sur le financement du gouvernement américain via le bureau de l’International narcotics and laws enforcement affairs (INL).

Trois mois durant à l’école de police Jules Moke en commune de Bagira dans la ville de Bukavu, 17 formateurs ont formé les policiers sur la  législation minière, le commerce et l’exploitation responsable des minerais, la police administrative et judiciaire, la lutte contre le trafic illicite des minerais, la déontologie et le droit de l’homme, comment faire face à la contre bande minière, la lutte contre les travaux des enfants dans des mines, les infractions minières et autres.

Le coordonnateur national de la cellule de suivi et réforme et directeur des études en planification de la PNC, le commissaire supérieur principal Albert Amisi Nyembo a rendu un vibrant hommage au Président Félix-Antoine Tshisekedi pour son souci de voir la PNC formée aux standards internationaux. Il a salué la collaboration entre les gouvernements congolais et américain avant de dire aux policiers d’aller et de bien servir la nation.

Le commissaire provincial de la PNC/Sud-Kivu, le commissaire divisionnaire adjoint Jean-Bernard Bazenge a, dans son mot,  rendu un hommage mérité au commandant suprême des FARDC et de la PNC dont grâce  sous son impulsion, le processus de réforme de la PNC s’accélère. Il a remercié tous les partenaires dont l’UNPOL, OIM (organisation internationale pour les migrations), INL avant de recommander à tous les policiers formés à un travail de qualité.

La chargée des projets et représentante du chef de sous-bureau de l’OIM/Bukavu, Safiatou Diallo, a fait savoir que deux commissariats de la police des mines sont en construction notamment à Katogota dans la plaine de la Ruzizi et à Numbi dans le territoire de Kalehe et après achèvement des travaux des équipements seront remis aux éléments fraichement formés.

Safiatou Diallo parle de cette 2ème phase de formation qui totalise 246 éléments formés parlant de la première phase qui a été sanctionnée aussi par la remise de deux commissariats de la police des mines à Kamituga et à Misisi avant de présenter ses remerciements à toutes les parties prenantes.

Le commandant de l’école de police Jules Moke, le commissaire supérieur principal Jean Temeto, dans son discours, a salué ce grand jour où désormais les policiers des mines formés vont bien jouer leur rôle avant de plaider pour d’autres formations de renforcement des capacités des autres unités de la PNC. ACP/Kayu/JFM/NKV